S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Nokia s'écroule et voit ses ventes reculer de 24 % dans le monde

Le changement, c'est vraiment maintenant et pas demain

Rien ne va plus pour Nokia. La société finlandaise vient d’annoncer les résultats financiers de son premier trimestre 2012, et ils ne sont guères positifs. Avec un chiffre d’affaires en chute de 29 % et des ventes de smartphones en recul de 51 %, cette année risque d’être difficile pour l’actuel (ex ?) n°1 mondial des ventes de téléphones. Sa perte nette a atteint 929 millions d'euros.

Nokia Q1 2012
Nokia a vu ses ventes de téléphones chuter de 22,3 millions d'unités rien qu'en Chine et en Europe

Aucune donnée dans le vert

Prévus dès la semaine dernière par Nokia lui-même, ces mauvais résultats se sont donc confirmés avec un chiffre d’affaires de 7,354 milliards d’euros contre 10,399 milliards l’an passé. Côté produits, Nokia a écoulé 82,7 millions de téléphones contre 108,5 millions l’an passé (-24 %). Ces ventes se divisent comme suit : 70,8 millions de portables classiques (-16 %) et 11,9 millions de smartphones (-51 %).

Financièrement, du fait d’une guerre des prix plus intense, ces ventes de téléphones n’ont généré que 4,246 milliards d’euros, contre 7,087 milliards l’an passé (-40 %). Si les mobiles classiques n’ont rapporté que 2,311 milliards d’euros (-32 %), la chute est surtout à créditer aux smartphones, qui n’ont généré qu’1,704 milliard d’euros de chiffre d’affaires, bien loin des 3,528 milliards de l’an passé (-52 %).

L'écroulement de la Chine

Ces résultats médiocres sont principalement imputables à l’Europe, qui a accusé un recul de 7,6 millions de portables (-32 %) et de 700 millions d’euros (-35 %), et surtout de la Chine. Les ventes de Nokia dans le pays le plus peuplé du monde sont en effet passées de 23,9 millions d’unités (1,902 milliard d’euros) l’an passé à 9,2 millions d‘unités (577 millions d’euros) cette année… soit une chute vertigineuse de 62 % en quantité et de 70 % en valeur. La faute à Samsung, désormais le n°1 incontesté du marché chinois, mais aussi aux fabricants locaux ZTE et Huawei, aux produits peu onéreux et bien distribués.

Hormis l’Amérique Latine (-3 %), toutes les régions du globe ont affiché des reculs importants pour Nokia d’un point de vue financier, du fait de la guerre des prix, que ce soit au Moyen-Orient et en Afrique (-32 %), en Asie Pacifique (-28 %) et en Amérique du Nord (-34 %). Les prix moyens des produits de Nokia dans le monde sont d’ailleurs passés de 146 € à 143 € pour les smartphones (-2 %), et de 40 à 33 € pour les téléphones classiques (-18 %).

L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurai

Cette dernière zone géographique est cependant à suivre de près. Historiquement faible pour Nokia et avec seulement 600 000 téléphones écoulés et 93 millions d’euros générés au premier trimestre, la société ne peut que progresser désormais. Le lancement de ses Lumia outre-Atlantique ce mois-ci lui permettra certainement de remonter la pente dès le deuxième trimestre 2012.

Enfin, notez que Nokia compte au 31 mars dernier 122 148 employés, contre 130 951 l’an passé à la même date, soit 8803 départs en un an. Nokia précise que sa division NSN (Nokia Siemens Networks) compte 68 595 employés, contre 66 229 salariés en 2011.
Source : Nokia
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/04/2012 à 14:53

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;