S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Élection présidentielle 2012 : un dispositif anti sondage avant 20h ?

Les sondages au karcher

Depuis la démocratisation d’internet et des frontières virtuelles, le débat lors de l’approche des grandes élections est sans cesse le même : la loi interdisant la presse française de diffuser les sondages aux sorties des urnes avant 20h a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? En réaction aux annonces de la presse étrangère de ne pas respecter la loi française (comme elle en a tout à fait le droit), la Commission des sondages vient d’annoncer à l’instant qu’elle rendra public ce vendredi à 15h un dispositif. Sans plus de précision…

photo elysee plan besson ministre

« À la suite des déclarations émanant notamment de la presse étrangère et de certains acteurs des réseaux sociaux qui ont annoncé qu'ils feraient circuler des données chiffrées relatives à l’élection présidentielle en contravention avec la loi de 1977, la Commission des sondages a décidé de rendre public par voie de communiqué le dispositif par elle arrêté. »

La Commission des sondages donne ainsi rendez-vous avec la presse et par conséquent le public dès demain pour en savoir plus sur ledit dispositif. Selon notre confrère Le Point, la Commission pourrait tout simplement s’arranger avec les instituts de sondages nationaux afin qu’ils ne diffusent aucun détail avant dimanche soir 20h.

Une initiative qui tuerait dans l’œuf la presse radio, TV et internet, qui serait forcée de réaliser ses propres sondages. Qui plus est, la population française comme étrangère sera alors sevrée de sondages, ce qui l’empêchera de publier quoi que ce soit sur les réseaux sociaux.

Rappelons en effet que la loi de 1977 ne concerne pas uniquement les médias, mais aussi la population française dans son ensemble. Ceux diffusant publiquement sur leur blog ou leur réseau social les résultats des sondages avant 20h risquent ainsi une amende pouvant atteindre 75 000 euros (en savoir plus). Un simple lien vers un article étranger abordant un sondage ou des résultats partiels peut suffire. Gare aux flux RSS automatiques donc.

Reste que si des milliers voire millions de Français venaient à braver la loi, il sera intéressant d’analyser la réaction de la Commission. Certains se rappelleront d’ailleurs qu’en 2002, les Guignols de l’Info sur Canal+ avaient plus que sous-entendu la défaite de Jospin et la victoire de Le Pen au premier tour quelques minutes avant 20h. Une poignée de minutes qui avaient fait déjà grand bruit à l’époque…

Notez que notre confrère Le Point remarque que la Commission pourrait de surcroît menacer de poursuite les médias étrangers, et notamment belges et suisses, du fait de leur disponibilité aux frontaliers français.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/04/2012 à 00:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;