S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Finances : Seagate voit son chiffre d'affaires et ses bénéfices exploser

C'est la crise qu'on vous dit !

En attendant la publication du dernier bilan financier de Western Digital, la société la plus touchée par les inondations en Thaïlande, son fidèle concurrent et compatriote Seagate a pour sa part dévoilé ses derniers résultats. Et ils sont particulièrement bons, ceci grâce à des tarifs toujours élevés des disques durs.

Seagate FreeAgent GoFlex 1500 Go

Des bénéfices multipliés par 12...

Avec un chiffre d’affaires de 4,45 milliards de dollars, en hausse de 65 %, et un bénéfice net de 1,146 milliard de dollars, en augmentation de 1100 %, les dirigeants de Seagate peuvent avoir le sourire.

Il faut dire que la société a profité à plein de la crise en Thaïlande. Cette dernière a en effet généré une pénurie des disques durs du fait de l’inondation de nombreuses usines de fabrication. Seagate a cependant été épargné en grande partie par ces inondations. Il a ainsi profité de la très forte inflation constatée depuis l’année dernière afin d’accroître son chiffre d’affaires, ses marges et donc ses bénéfices.

Seagate explique ces « performances solides » uniquement par ses efforts et sa transition vers les produits les plus appréciés, ceci sans citer l’inflation et les problèmes de productions de son principal rival. Lors du trimestre précédent, les différences étaient pourtant abyssales entre les deux sociétés. Seagate avait ainsi écoulé 46,9 millions de disques durs, contre 28,5 millions pour Western Digital…

Merci la crise

On se rappellera ainsi que lors du dernier trimestre 2011, Seagate avait déjà affiché des résultats financiers bien supérieurs au même trimestre de l’année 2010. Et le premier trimestre 2012 s’annonçait forcément meilleur encore, du fait de l’intégration complète des ventes de Samsung, sa dernière acquisition.

Fin 2011, Seagate a capté pas moins de 38 % du marché à lui seul, loin devant Western Digital (23 %), Toshiba (16 %), Hitachi (14 %) et Samsung (9 %). Sachant qu’il faut désormais intégrer Samsung aux ventes de Seagate, et celles d'Hitachi à celles de Western Digital.

La lutte entre Seagate et Western Digital n’est donc pas prête d’être terminée, avec plus de 40 % du marché chacun. Le Japonais Toshiba, seul concurrent de poids face aux deux Américains, devra rivaliser d’ingéniosité s’il souhaite survivre dans ce milieu au nombre de concurrents de plus en plus réduit.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 18/04/2012 à 19:35

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;