S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Free Mobile : un contrat d'itinérance avec Orange qui vaut 2 milliards

Potentiellement

Il semble loin le temps où Orange menaçait Free Mobile de suspendre son contrat d’itinérance pendant quelques jours. Interviewé par Investir.fr il y a quelques jours (notre résumé) et par Libération.fr hier, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, n’a pas caché que son accord avec Free pourrait lui rapporter un véritable jackpot. On parle ainsi désormais de 2 milliards d’euros en jeu.

Stéphane Richard
Stéphane Richard.

Tout dépendra du déploiement de Free Mobile

« On avait dit que le contrat devait nous rapporter 1 milliard d'euros. Cela pourra aller jusqu'au double en fonction de la capacité de Free à développer son réseau ». Les propos de Stéphane Richard sont clairs. Aujourd’hui, la couverture de Free est disparate sur le territoire français, forçant les abonnés à utiliser abondamment les antennes d’Orange.

Les dirigeants d’Iliad n’ont pas nié qu’une part importante du trafic de ses abonnés passe par Orange (on parle de 90 %), et au regard du nombre a priori important des abonnés, cela se répercute en monnaies sonnantes et trébuchantes tout aussi importantes pour Orange.

1 milliard... 1,5 milliard... 2 milliards...

Initialement, en janvier dernier, ce contrat devait lui rapporter 1 milliard d’euros entre 2012 et 2018 selon Orange lui-même. Mais cette somme n’a eu de cesse d’augmenter ces derniers mois. On a ainsi parlé d’1,5 milliard d’euros assez rapidement, et même de 2,4 milliards d’euros selon la banque HSBC.

Bien entendu, tous ces chiffres ne sont que prévisionnels. En effet, la somme finale, basée sur la consommation des abonnés de Free Mobile, variera fortement selon l’évolution du nombre d’abonnés mais aussi du déploiement des antennes de Free. Si ce dernier couvre 75 % de la population en 2015 (comme il l’a promis) ou si à cette date, 90 % de la population venait à être couverte, le calcul pourrait être différent. Cette somme de 2 milliards d'euros pourrait donc tout aussi bien être inférieure ou supérieure à la réalité.

Orange très satisfait de la situation

Cela explique la précision de Stéphane Richard quant à la capacité de Free Mobile à développer son réseau. « Je suis satisfait d'avoir signé ce contrat. J'en revendique tous les termes. C'est la meilleure protection pour l'entreprise, ses salariés, ses actionnaires, que je pouvais trouver face à l'arrivée du quatrième opérateur » a ainsi affirmé le patron de France Télécom à notre confrère.

Interrogé par Investir.fr, Richard avait d’ailleurs déjà montré toute sa satisfaction d’avoir signé un tel accord : « Ce que je peux dire est que je ne regrette pas du tout d’avoir signé ce contrat d’itinérance dans les conditions financières actuelles. Les recettes tirées du marché de gros compenseront en partie la baisse de celles du marché de détail. C’était la bonne décision pour nous et la qualité de notre réseau nous le permet. Je l’assume donc totalement. »

Pour Orange, l’accord avec Free est donc bien un véritable jackpot. Contrairement à SFR et Bouygues Télécom, France Télécom a trouvé ici un moyen de compenser les éventuelles pertes liées à Free Mobile, en s’alliant à ce dernier, tout simplement. Au point de susciter des jalousies et pousser certains à porter plainte
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 17/04/2012 à 14:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;