Street View : la FCC menace Google de 25 000 $ d'amende pour obstruction

Google Care 21
La Federal Communications Commission envisage d’infliger 25 000 dollars d’amende à l’encontre de Google dans le cadre de son enquête sur Street View. Comme la CNIL en France, la FCC aux États-Unis s’est intéressée de près aux données de contenu collectées par les Google Car.

Google FCC décision

Extrait de la décision proposée

Entre mai 2007 et mai 2010, Google avait collecté délibérément des données issues des réseaux W-Fi au fil des périples de ses Google Cars pour le programme Street View. L’idée était de fournir une carte des réseaux WiFi (identifiants SIID et adresses MAC des points d'accès Wi-Fi). Problème, du fait d’un code informatique mal calibré, Google a également aspiré plusieurs données de « contenu » disponibles en clair, comme des emails, des mots de passe, des historiques web et autres données personnelles ultra-sensibles.

La FCC débutait son enquête en novembre 2010 mais depuis lors, Google n'a pas fait preuve d'une bonne volonté pour répondre à toutes les demandes ou fournir des certifications techniques à ses réponses. La FCC reproche donc au géant américain d’avoir entravé et retardé « délibérément » son enquête. « Nous constatons que Google a délibérément et à plusieurs reprises violé les demandes de la Commission dans la production de certains documents et informations exigés pour son enquête ». Des exemples ? Google a refusé d’identifier les employés impliqués dans l’incident, notamment ceux qui ont autorisé et contrôlé les données aspirées.

Pour cette obstruction, la FCC veut ainsi infliger une goutte d’eau au géant du web. « Google est apparemment passible d’une amende de 25 000 dollars » indique-t-elle dans un document publié vendredi. Dans un communiqué, Google conteste ces obstructions et répond que cette collecte monstre a bien été consécutive à une erreur de code, mais « nous pensons ne rien avoir fait d’illégal ».

Décision très contrastée

Dans le même temps, elle refuse de sanctionner le géant américain au-delà de ces 25 000 dollars : elle estime qu'en l'état, la collecte des données n’a pas été illicite, car elle n’a concerné que des informations disponibles en clair. En outre, Google n’a pas fait usage de ces données.

Google a déjà été sanctionné dans plusieurs pays pour ces collectes. En France, la CNIL lui a infligé 100 000 euros pour « manquements comme la collecte de données Wi-Fi à l'insu des personnes concernées et la captation de données dite "de contenu" ». Mise en demeure, la société spécialisée dans la recherche en ligne n’avait pas daigné répondre à ses demandes dans les délais impartis.
Publiée le 16/04/2012 à 09:53
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité