S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Sony confirme les 10 000 licenciements et s'attaquera à sa division TV

Ça va trancher chérie

Face à une perte annuelle équivalente à près de 5 milliards d’euros et plus globalement à une décennie très difficile, le Japonais Sony ne compte pas baisser les bras pour autant. Confirmant vouloir se séparer de 10 000 employés, soit environ 6 % de son effectif mondial, la firme nipponne compte surtout opérer des changements importants sur sa division TV, régulièrement pointée du doigt pour ses accumulations de pertes.

Sony Make Believe logo

Une division TV problématique

Malgré ses difficultés financières et une concurrence agressive, Sony a toujours souhaité garder sa division TV. Pourquoi ? Tout d’abord pour une question d’image, mais aussi pour l'uniformité. Sony vend des consoles, des films, des caméscopes, et d’autres appareils liés de près ou de loin à la télévision. Abandonner le secteur de la TV a donc systématiquement été rejeté. Mais les pertes s’accumulent – près de 8 milliards d’euros –  et il faut désormais réagir.

Kazuo Hirai, officiellement PDG de Sony depuis le début du mois, a ainsi annoncé il y a quelques heures à peine qu’il comptait réduire de 60 % les coûts fixes de sa division TV, et de 30 % ses frais de fonctionnement, ceci d’ici 2014. Afin d’atteindre cet objectif élevé, Sony réduira son nombre de modèles, simplifiant ainsi sa production, et il pourrait s’allier avec certains concurrents, notamment japonais (tels Sharp et Panasonic).

Les belles marges du matériel médical et des batteries pour voitures électriques

Outre sa division TV, Sony compte redresser ses finances en augmentant ses ventes dans les secteurs des téléphones mobiles, des caméscopes et appareils photo, des jeux vidéo, du matériel médical et des batteries, notamment pour les véhicules électriques. Ces deux derniers secteurs peuvent surprendre, mais Sony compte simplement surfer sur leurs fortes croissances actuelles.

« Étendre sa présence dans le domaine médical et les véhicules électriques est une bonne chose car ces activités ont de meilleures marges et ce sont des domaines où le Japon a fait ses preuves » a ainsi expliqué Michael On de Beyond Asset Management à l’agence de presse anglaise Reuters.

26 000 suppressions d'emplois en 3 ans

Outre ces différents efforts, Sony se séparera donc de 10 000 employés dans les mois à venir, dont une partie non négligeable dans le secteur TV. Cette coupe des effectifs devrait lui coûter dans un premier temps près de 700 millions d’euros. Elle fait surtout suite à d’autres vagues de licenciements opérées ces dernières années par Howard Stringer, l’ancien PDG. 16 000 salariés ont ainsi dû quitter la société en 2009. Sony compte actuellement près de 168 000 employés à travers le globe.

Enfin, notez que l’action de Sony cotée à Tokyo a perdu 80 % de sa valeur en 10 ans, et celle cotée à New York près de 70 %.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 12/04/2012 à 14:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;