Foxconn : fantasmes, réalité et promesses pour les employés

Pas besoin de romance, la réalité est suffisante 58
La situation des employés de Foxconn est au centre des attentions. Le constructeur est connu pour travailler notamment sur l’iPhone et l’iPad d'Apple. Un reportage partiellement fabriqué et signé Mike Daisey avait le mois dernier mis le feu aux poudres. Son principal critique, Rob Schmitz, a finalement été autorisé à entrer dans une usine de Foxconn pour y voir les conditions réelles de travail.

ipad ios retina

Un contexte très polémique

Le mois dernier, l’actualité sur Foxconn s’est brutalement assombrie. Mike Daisey, travaillant pour Public Radio International, avait réalisé un reportage pour l’émission This American Life, dans lequel il montrait les conditions de travail d’une usine Foxconn. Nombreux mineurs, exploitation massive des employés, logements insalubres, intoxications à l’hexane : l’impact médiatique est énorme.

Rapidement pourtant, un autre journaliste se pose des questions. Rob Schmitz retrouve facilement l’interprète ayant participé à l’émission de Mike Daisey. À travers une interview de cette dernière, Cathy Lee (de son nom d'origine Li Guifen), Schmitz découvre que de nombreux éléments de l’émission This American Life ont tout simplement été inventés. L’ensemble devient alors un mélange d’éléments vus sur place et d’autres qui ont été entendus ou recherchés.

Dans un communiqué du 16 mars, Public Radio International se rétracte et publie dans la foulée une partie du contre-travail réalisé par Rob Schmitz, dont une interview de Cathy Lee. Elle confirme que certains éléments étaient exagérés tandis que d’autres avaient été inventés. Par exemple, Daisey avait parlé de gardes armés devant les grilles de Foxconn. L’interprète expose une toute autre réalité : « Vous savez, les gardes de sécurité n’ont pas le droit d’avoir des armes. C’est illégal ». Même constat pour les empoisonnements à l'hexane, sa rencontre avec des employés mineurs ou celle avec un homme dont la main avait été mutilée durant le travail. Des éléments que Daisey reconnaitra avoir créé pour établir une « connexion sentimentale ».

Nouvelle visite à Foxconn

Rob Schmitz, qui travaille pour Marketplace, a par ailleurs fait la demande à Foxconn et Apple de visiter l’usine de Shenzhen. Le résultat en est une vidéo de 2:36 min :


Schmitz indique dans son reportage que 240 000 employés travaillent dans cette usine, 50 000 vivant sur place. Les cycles y sont de plusieurs jours avant que les personnes changent de poste, afin de rompre avec la monotonie. Il déclare cependant que la monotonie et l’ennui des employés sont réels, ce qui n’empêche pas des centaines de travailleurs potentiels d’accourir de tout le pays pour tenter leur chance, avec parfois plusieurs jours de voyage. D’ailleurs, 99 % de la masse salariale seraient issues d’autres zones de la Chine. Majoritairement âgés de 18 à 25 ans, les nouveaux employés reçoivent en moyenne 14 dollars par jours.

La vidéo montre également plusieurs étapes de la construction d’un iPad. On y voit un mélange d’étapes automatisées et de manipulations directes par des employés. Parmi les étapes automatiques, on note l’assemblage de la carte mère ou encore la procédure de test des gyroscopes. On peut voir également des employés assembler d’autres pièces, notamment ce qui entoure la carte mère. L’ajout de la dalle LCD annonce pratiquement la fin du montage.

Point intéressant du reportage : Schmitz aborde la vie autour de Foxconn. Il indique par exemple que l’entreprise est l’une des rares du secteur à payer les employés dans les temps. Elle construit par ailleurs certaines installations destinées aux employés tels que des terrains de sport. Pourtant, un nombre croissant de travailleurs partent de Shenzhen pour retourner vers l’intérieur du pays. Foxconn suit donc la tendance et prévoit de construire des usines plus loin dans les terres, pour atteindre de nouvelles populations.

Une enquête et des constats réels

Bien que le reportage veut casser plusieurs « fantasmes », il confirme ce que l’on savait déjà : les conditions de travail sont difficiles, les tâches sont souvent ennuyeuses car très répétitives et les salaires sont bas.

Rappelons également qu’Apple est depuis janvier un membre de la Fair Labor Association, qui vise à améliorer les conditions de travail dans les usines du monde entier. L’enquête menée par la FLA avait montré que les employés de Foxconn dépassaient les limites légales du temps de travail (49 heures par semaine), un manque important de communication menant à des risques de sécurité, des salaires trop bas et une insatisfaction galopante : 64 % des employés estiment que les compensations pour les heures supplémentaires sont insuffisantes. L’unité de temps est la demi-heure, ce qui signifie qu’un travail supplémentaire de 29 minutes ne donne droit à aucun supplément.

Aussi, même débarrassé d’une vision romancée de la réalité, le constructeur fait face à un grand nombre de critiques. Des promesses ont toutefois été obtenues par la FLA, aussi bien par Apple que par Foxconn. L’association vérifiera les engagements pris par la suite.
Publiée le 12/04/2012 à 10:50
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité