S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'APR n°1 en France attaque Apple pour abus de position dominante

Le baroud d'honneur d'eBizcuss ?

Annoncée depuis le début de l’année, le distributeur eBizcuss va bien porter plainte contre Apple auprès du Tribunal de commerce de Paris et devant l’Autorité de la concurrence nous informe notre confrère Les Échos, confirmé en partie par eBizcuss lui-même. Le motif de ces plaintes est connu : l’abus de position dominante de la part d'Apple. Il faut dire que cet APR (Apple Premium Reseller) est dans une situation financière très délicate, et qu'Apple a une certaine part de responsabilité.

eBizcuss
ICLG fait partie du groupe eBizcuss.

Apple pénalise les APR

Les communiqués financiers publiés par eBizcuss ces derniers mois reflètent le malaise évident entre cette société et Apple, ceci jusqu’au titre même des communiqués. « Chiffre d’affaires 2011 : Une activité en France pénalisée par le manque de disponibilité des gammes phares d’Apple. » Voilà qui est explicite, sachant que le communiqué ciblant le troisième trimestre 2011 est parfaitement similaire.

Si les chiffres présentés par eBizcuss semblent au premier abord plutôt positifs, il n’en est rien dans la réalité. Les ventes sont en fortes baisses en France, avec notamment un troisième trimestre 2011 catastrophique et une chute de 31 %. Pire encore, la société « a demandé une suspension de son cours » en bourse en début de semaine, après une première suspension en février dernier.

Les raisons de ces suspensions, qui n’ont rien d’habituelles, ont déjà été expliquées dans le passé. Depuis plusieurs années déjà, la plupart des partenaires d’Apple se plaignent du changement de politique de la Pomme. En effet, désormais, certains produits ne sont disponibles en précommande que via le site ou les boutiques officielles, et les livraisons des meilleures ventes se font au compte-goutte, quand il y a des livraisons… Rajoutons que les marges offertes par Apple aux APR sont paraît-il minimes.

Une concurrence déloyale avec l'Apple Store

En somme, depuis 2009 et l’arrivée du premier Apple Store en France, la situation entre la Pomme et ses partenaires s’est particulièrement dégradée. L’ouverture de nouveaux partenaires en France est notamment conditionnée par la future présence d’Apple Store dans le pays. Or Apple, qui ne publie évidemment pas ses futurs lieux de conquête, refuse la plupart des demandes.

Face à une telle situation, les conséquences financières sur les APR ont été particulièrement difficiles, alors qu’entre 2009 et 2012, les ventes d’Apple ne se sont jamais aussi bien portées, que ce soit pour le grand public ou les professionnels, le cœur de cible de certains APR. Résultat, l’APR YouCast s’est déclaré en cessation de paiements en février dernier, avant d'être racheté par Ephésus.

Aucun accord à l'amiable trouvé avec Apple

Quant à eBizcuss, la situation n’est guère plus brillante que celle de YouCast. La société explique ainsi dans son dernier communiqué que « des discussions ont été engagées avec la société Apple » et que « plusieurs pistes ont été envisagées du côté d’eBizcuss.com, y compris la reprise du groupe par un candidat repreneur « agréé » par Apple ». Or les discussions avec la Pomme n’ont trouvé aucune issue favorable.

Après les discussions, eBizcuss passe donc par la case justice. Estimant ne pas avoir d’autres solutions, l’entreprise française précise qu’elle communiquera les conclusions du Tribunal « dès que celui-ci aura été en mesure de se prononcer et précisera si elle demande ou non la reprise de la cotation en fonction de la position de ce dernier ».

Le 1er réseau APR de France et de Belgique demande à Apple 100 millions d’euros de dommages-intérêts selon Les Échos. Enfin, l’entreprise note dans son communiqué qu’elle sollicite « la protection du Tribunal dans le cadre d’une procédure collective ». Sans l’annoncer officiellement, eBizcuss semble donc elle aussi être en état de cessation de paiements, comme l'a dévoilé hier notre confrère.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 12/04/2012 à 08:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;