S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Nokia prévoit de mauvaises ventes de smartphones et s'écroule en bourse

Et ses finances sont en berne

Les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Nokia. Le géant finlandais a non seulement confirmé le bug de son Lumia 900, ce qui pourrait avoir un léger impact sur son lancement US (notre actualité), mais surtout, le n°1 mondial des ventes de téléphones a annoncé un premier semestre 2012 difficile financièrement. Seule bonne nouvelle, le lancement du Lumia 610 avec technologie NFC en partenariat avec Orange.

Nokia bourse 11 avril 2012

Une concurrence toujours plus agressive

L'annonce des mauvaises prévisions financières a eu des conséquences particulièrement importantes sur Nokia en bourse. L’action de ce dernier s’est ainsi effondrée de près de 16 % durant la journée de mercredi. Il faut dire que la firme européenne a prévu un fort recul de ses marges brutes, notamment du côté des smartphones, mais aussi une baisse de ses ventes en Chine, en Inde, au Moyen-Orient et en Afrique du fait de la concurrence.

Résultat, son bilan pour le premier trimestre 2012 s’annonce catastrophique. La société prévoit ainsi un chiffre d’affaires de sa division « Devices & Services » de 4,2 milliards d’euros, dont 2,3 milliards d’euros pour les téléphones classiques (soit 71 millions d’unités écoulées) et 1,7 milliard d’euros pour les smartphones (soit 12 millions d’unités écoulées).

De très mauvaises ventes de smartphones

À titre de comparaison, l’an passé, Nokia affichait un chiffre d’affaires de 7,087 milliards d’euros pour sa division téléphone, dont 3,555 milliards d’euros pour les smartphones (24,2 millions d’unités) et 3,532 milliards d’euros pour les téléphones (84,3 millions).

En un an d’intervalle, Nokia a donc vu le chiffre d’affaires de sa division produits et services reculer de 2,8 milliards d’euros, dont 1,75 milliard pour les smartphones, dont les ventes se sont divisées par deux. Quant aux téléphones classiques, ils ont tout de même régressé de 13,3 millions d’unités.

Des marges divisées par deux

Et non seulement ses ventes sont moindres, mais ses marges sont loin d’atteindre celles d’Apple ou des meilleurs constructeurs. Le Finlandais annonce ainsi réaliser 16 % de marges brutes sur ses smartphones, et 26 % sur les téléphones. Il y a encore quelques trimestres, les marges brutes de Nokia étaient proches de 30 %, que ce soit sur les smartphones ou les téléphones…

Enfin, le deuxième trimestre 2012 ne s’annonce guère plus reluisant, puisque Nokia prévoit des niveaux de ventes difficiles et des marges toujours aussi faibles. Ces médiocres prévisions expliquent en grande partie la chute de 16 % de l’action de Nokia en bourse.

Pour Stephen Elop, le PDG de Nokia, ces trimestres « décevants » prouvent que sa société est encore en pleine transition. Reste à savoir quand cette transition prendra fin. Nokia semble confiant et table sur des ventes importantes de ses Lumia, notamment le 900 aux États-Unis.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 12/04/2012 à 06:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;