S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pastebin veut faire le grand ménage dans ses fichiers textes

Paste bine, Anony mousse

Le site Pastebin est connu pour abriter des fichiers textes de manière temporaire. Toutefois, la société estime aujourd’hui que sa mission est trop régulièrement détournée par les hackers qui se servent de ses capacités pour publier les résultats de leurs (ex)actions. Et de prévenir qu’un ménage va avoir lieu.

pastebin

La mission principale de Pastebin est de permettre aux développeurs d’échanger des morceaux de leur code source. L’interface est pratique et permet facilement des copier/coller. Pourtant le service est assorti de conditions d’utilisation qui stipulent, entre autres, que le code source posté ne doit pas être volé, ou encore qu’aucune information personnelle ne peut être ainsi publiée.

Le problème de Pastebin aujourd’hui est que le nom même devient synonyme d’outil des hackers. Ces derniers l’utilisent très régulièrement pour détailler le résultat de leurs opérations. Cela concerne souvent des exemples de comptes utilisateurs piratés avec parfois des informations personnelles.

Depuis début 2010, Pastebin appartient à Jeroen Vader. Il a récemment expliqué à la BBC qu’un projet était en cours pour modifier l’organisation de Pastebin et la manière dont les contenus sont gérés. Ainsi, du personnel supplémentaire va être embauché afin que les contenus publiés soient passés en revus. Tout ce qui ne rentrera pas dans les limites des conditions d’utilisation sera alors supprimé.

Actuellement, l’inspection des contenus se fait uniquement sur les déclarations volontaires des utilisateurs qui les visitent. L’ajout des prochains employés devrait donc nettement accélérer le processus. Conséquence de cette décision : de nombreux textes publiés par les hackers risquent tout simplement de disparaître. Cela devrait notamment toucher le groupe LulzSec et le mouvement Anonymous.

Un comportement proactif qui pourrait évidemment attirer les foudres des concernés, mais Jeroen Vader précise que Pastebin est en fait déjà une cible régulière d’attaques, notamment de DDoS (déni de service). Vader indique même avoir eu des échos dans la communauté des hackers indiquant que les tests des outils DDoS étaient régulièrement faits sur Pastebin.

Le compte Anonymous en tout cas n’a pas caché sa « colère » devant la nouvelle :


Vader ajoute qu’il est tout de même fier que Pastebin soit un synonyme de liberté d’expression. Mais cette dernière est à double tranchant. Ainsi, la Turquie et le Pakistan ont décidé de bloquer le site à cause de la diffusion d’informations confidentielles.

Pastebin veut donc redorer son blason, et on imagine que les hackers se tourneront simplement vers une autre plateforme. 
Source : BBC
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 04/04/2012 à 15:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;