Windows Phone 8 : les OEM réclameraient davantage de choix

Crise identitaire chez les clones 86
En termes de personnalisation et de modification, les constructeurs (et opérateurs) ont été particulièrement limités avec Windows Phone 7. Microsoft n’autorise pratiquement rien, et seules quelques applications peuvent être ajoutées, en plus d’un éventuel écran d’accueil spécifique. Pour Windows Phone 8 cependant, les constructeurs réclameraient des possibilités beaucoup plus poussées.

htc titan ii

Selon DigiTimes, plusieurs constructeurs auraient donc demandé à Microsoft de laisser davantage de fenêtres ouvertes. Plus spécifiquement, ils souhaiteraient pouvoir modifier les applications et l’interface utilisateur. Des capacités dont seul Nokia peut actuellement se prévaloir, grâce à l’accord exclusif noué avec Microsoft. Pour autant, le Finlandais avait expliqué l’année dernière qu’il ne souhaitait pas toucher à cette interface. Les applications maison telles que Nokia Drive ont été préférées.

Les constructeurs seraient mécontents du manque de personnalisation qui provoquerait une trop grande ressemblance entre les appareils. Nokia, Samsung et HTC auraient notamment constaté des ventes trop faibles en Chine, mais on peut ici douter que l’interface soit le seul facteur. Le prix des smartphones est en effet déterminant, et les Windows Phones ne sont pas vraiment bon marché.

Selon les sources de DigiTimes, deux autres problèmes viendraient se greffer :
  • Des spécifications matérielles qui plafonnent et manquent donc d’attractivité
  • Un écosystème considéré comme encore immature, avec « seulement » 70 000 applications contre 400 000 pour Android et 550 000 pour iOS
Bien que DigiTimes semble sûr de ses sources, il convient toutefois de garder quelques pincettes pour ces informations. Les demandes des constructeurs sont probablement réelles, car le manque de différenciation peut être considéré comme une véritable problématique. Reste cependant à savoir ce que Microsoft pourrait réellement y faire. Il n’est pas certain en effet que l’éditeur souhaite que son système soit modifiable à la manière d’Android. 
Publiée le 30/03/2012 à 14:57 - Source : DigiTimes
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité