S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Deux opérateurs déposent une plainte contre Orange et Free Mobile

Mais de qui s'agit-il ?

La guerre contre Free Mobile continue de plus belle. Notre confrère Le Parisien vient ainsi de nous apprendre que deux opérateurs non nommés ont déposé plainte auprès de la brigade financière de Paris. Leur plainte vise l’accord d’itinérance 2G et 3G signé l’an passé entre Orange et Free Mobile. Une plainte qui fait suite à de nombreuses critiques et à plusieurs évènements importants récents.

Orange Plan Retention Free Mobile

Bouygues et le vrai-faux réseau de Free

Si les noms des deux opérateurs ayant déposé plainte ne font guère de doute, il est bon de rappeler les différentes critiques proférées par la concurrence ces derniers mois :

Olivier Roussat, le patron de Bouygues Télécom, s’est longuement exprimé sur le sujet le mois dernier lors de son audition devant la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale. Il a notamment estimé que Free avait un vrai-faux réseau du fait de son accord d’itinérance avec Orange.

« Et la deuxième question qui se pose c'est : est-ce que, quand il ne passe pas le trafic sur son réseau, et qu’il en écoule 90 % chez son opérateur d’itinérance, est-ce que dans ces conditions, on a considéré qu’il a rempli ses obligations ? Si on arrive à la conclusion que oui, alors ce serait vraiment lourd de conséquences pour le futur. Parce que ça signifie qu’on accepte les vraies-fausses couvertures. »

SFR, surpris, souhaite plus de transparence

Frank Esser, le désormais ex-patron de SFR, avait pour sa part expliqué quelques jours auparavant, toujours lors de ce même type d’audition, qu’il y avait un réel problème vis-à-vis de l’accord entre Orange et Free Mobile. Estimant que Free était plus un MVNO qu’autre chose, Frank Esser a jugé l’accord surprenant et a appelé à plus de transparence, alors que ce contrat est pourtant d’ordre privé.

Le bon coup financier d'Orange

Rappelons enfin que suite à son accord signé en juin dernier, Orange avait dû s’expliquer, cet accord ayant surpris bien du monde du secteur télécom. Stéphane Richard, le PDG d’Orange, avait exposé son avis de la façon suivante : « En début d’année, j’ai acquis la conviction que Free parviendrait à nouer un accord d’itinérance. (…) J’ai donc préféré que ce soit Orange, plutôt que Bouygues Télécom ou SFR, qui bénéficie du chiffre d’affaires additionnel, que nous estimons de l’ordre de 1 milliard d’euros sur six ans. »

Neuf mois plus tard, Free Mobile a lancé ses offres, son succès retentissant a bouleversé la portabilité des numéros durant de longues semaines, pour finalement impacter le réseau d’Orange à plusieurs reprises. Le milliard d’euros annoncé l’an passé pourrait ainsi être largement dépassé au regard des évènements actuels.

L'Hopital et la Charité

La concurrence « anonyme », qui perd des plumes sans pour autant avoir un quelconque retour financier de la part de Free Mobile, voit pour sa part d’un œil de plus en plus mauvais toute cette agitation. Il est néanmoins étonnant de voir des opérateurs suspecter d’entente Orange et Free Mobile alors que ces mêmes opérateurs ont été lourdement condamnés il y a quelques années pour des raisons similaires…
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 27/03/2012 à 18:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;