S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pour MMM, « L’Hadopi, c’est la France forte »

Et Nicolas son Dieu

Dans sa dernière ode, l’inébranlable Murielle Marland Militello a applaudi chaleureusement le futur renforcement d’Hadopi promis par Nicolas Sarkozy.

la france forte
Fond de l'affiche de campagne "La France Forte" (MaFranceForte)

Le président candidat envisage en effet de compléter la loi « pour prévoir le cas des intermédiaires de paiement - Visa, Mastercard, PayPal - qui permettent à ces sites d'encaisser leurs recettes et celui des annonceurs publicitaires qui traitent avec des sites aussi manifestement délinquants que MegaUpload. » Il promet aussi de se pencher sur le blocage, ou le déréférencement de ces sites dans les moteurs de recherches. Le procédé est actuellement tenté par les ayants droit dans le cadre de l’affaire Allostreaming, mais il est sous la menace d'un rejet du TGI de Paris.

« Tout d’abord, je tiens à souligner que Nicolas Sarkozy est le seul candidat qui ait pris à bras le corps le problème du piratage des oeuvres culturelles » assure d'entrée la députée des Alpes Maritimes. « La mise en place de l’Hadopi est un exemple concret du courage de Nicolas Sarkozy et de sa détermination à dire la vérité aux Français, à croire en eux, à croire dans la jeunesse. Tous les autres candidats à la présidentielle infantilisent l’internaute et nient l’exception culturelle sous le masque d’une démocratisation culturelle de façade ».

Tout en allumant ces cierges pour sa divinité civilisatrice, la parlementaire assure que  le candidat président n’a « jamais opposé les internautes aux artistes » mais a au contraire « mis en oeuvre avec succès une démarche pédagogique et équilibrée, respectueuse des droits et libertés de chacun ». A quel prix ? Trois fois rien, une baffe magistrale au Conseil constituionnel, une mise à l'index de la France par RSF, un rapport acide aux Nations Unies, etc.

Pour MMM l'essentiel est surtout là : « Avec l’Hadopi, Nicolas Sarkozy a misé sur l’intelligence des Français » car, voilà, « la France forte, c’est la France qui prend des initiatives sans jamais céder au fatalisme. La France forte, c’est la France qui défend et promeut ses valeurs, y compris dans la société numérique. La France forte, c’est la France qui sert d’exemple aux autres pays du monde ». En somme, conclut M-au-cube, « l’Hadopi, c’est la France forte ».
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 23/03/2012 à 10:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;