S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

ASUS estime avoir pour principal défaut le manque de talents

En recherche et en marketing

Le manque de talents est le plus gros problème d’ASUSTeK. Cette affirmation n’a pas pour source un analyste quelconque, mais Jackie Hsu, l’un des vice-présidents de la firme taiwanaise. Afin de répondre à ce déficit, ASUS a déjà commencé à « cultiver l’expérience de son personnel » de façon agressive rapporte DigiTimes.-

Jackie Hsu ASUS Photo Digitimes
Photo: Monica Chen, Digitimes, March 2012

500 nouvelles recrues très bientôt

La nouvelle est suffisamment rare pour être rapportée. Il n’est en effet pas courant qu’un cadre d’une entreprise avoue l’une de ses lacunes essentielles. 500 recrutements en Recherche & Développement, en marketing et en vente devraient être ainsi réalisés dans les mois à venir afin de redynamiser l’entreprise.

Initialement connue pour ses cartes mères puis ses cartes graphiques, ASUSTeK a désormais une véritable notoriété dans le secteur des PC, notamment grâce à ses différents Eee PC. Élargissant ses horizons un peu plus chaque année, ASUS a donc des ambitions toujours plus grandes.

Des concurrents armés jusqu'aux dents

ASUS concurrence désormais des sociétés comme HP, Lenovo, Acer et Dell dans le secteur des PC, ou encore Apple, Samsung, et Amazon dans celui des tablettes. Des entreprises au budget très élevé et qui regorgent de talents. Et outre l’aspect technique, qui s’améliorera en fonction des recrutements en R&D, ASUS a aussi un déficit d’image. Cela explique pourquoi ASUS insiste aussi sur le côté marketing.

Selon Jackie Hsu, ASUS cherche coûte que coûte à se différencier de ses concurrents, à l’heure où il existe des dizaines voire centaines de PC et tablettes tactiles différents. Pour Hsu, l’un des meilleurs exemples est son Eee Pad Transformer, même si les ventes n’ont pas forcément suivi.

Samsung, l'exemple à suivre

Le vice-président d’ASUS compte notamment prendre exemple sur Samsung, notamment sur le plan de la stratégie et de l’intégration verticale de ses produits. Il est vrai qu’à ce jour, Samsung est le rival n°1 d’Apple dans le secteur des smartphones, alors qu’il était quasi absent de ce marché il y a encore trois ou quatre ans. Une progression fulgurante qu’il doit notamment à un plan marketing agressif et des partenariats multiples.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 23/03/2012 à 07:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;