S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Firefox 11 sait enfin synchroniser les extensions entre les machines

Tiens tiens, l'import depuis Chrome...

Mozilla a publié hier la version finale de Firefox 11. Vis-à-vis d’une dixième mouture qui était relativement décevante en termes de nouvelles fonctionnalités, Firefox 11 apporte quelques bonus bien sentis ainsi qu’un support toujours plus importants des nouvelles technologies pour les développeurs.

firefox

Premièrement, Firefox 11 ajoute enfin dans son assistant d’importation l’ensemble des données provenant de Chrome. Il faut dire que jusqu’à présent, l’opération était assez limitée dans sa portée. Sous Windows par exemple, Firefox ne pouvait récupérer que les favoris d’Internet Explorer. Autre exemple, sous Mac OS X, où seul Safari est concerné. L’ajout de Chrome est également une réponse à une concurrence vive au navigateur de Google. Les données prises en charge sont les marque-pages, l’historique et les cookies.

firefox 

Deuxièmement, et c’est encore un ajout important, l’outil intégré Sync peut désormais synchroniser les extensions. Cela signifie que si vous avez plusieurs machines, chaque Firefox relié à votre compte disposera des mêmes extensions. En outre, Sync sauvegarde à distance et pourra donc restaurer toutes vos donnés sur une installation fraiche du navigateur. Il s’agissait d’un manque important face à Chrome.

Quelques autres modifications ont été mises en place comme de nouveaux contrôles pour la lecture de vidéo en HTML5. La plupart des ajouts concernent cependant les développeurs :
  • Support de la propriété CSS text-size-request
  • Support de la propriété outerHTML
  • Le surlignage de la syntaxe utilise désormais le parseur HTML5
  • L’édition des CSS peut désormais se faire à travers le Style Editor
  • La vue Page Inspector 3D qui permet de se faire une idée du layout d’une page web
  • Le protocole SPDY peut maintenant être testé pour un chargement plus rapide des pages. SPDY a été conçu par Google et permet de classer les éléments d’une page web par priorité tout en couplant le téléchargement des données.
  • XMLHttpRequest supporte maintenant le parsing (analyse syntaxique) HTML
  • Les fichiers peuvent être désormais stockés dans IndexedDB
  • Le préfixe a été supprimé pour les Websockets
Enfin, des bugs ont été corrigés. Ainsi, huit brèches de sécurité ont été colmatées, dont cinq ont été jugées critiques.

Firefox 11 est disponible au téléchargement via les liens ci-dessous. Ceux qui ont déjà le navigateur pourront le mettre à jour via la fonction dédiée, à moins qu’il ne propose lui-même automatiquement.
Source : Mozilla
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 14/03/2012 à 09:32

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;