S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Free reste muet sur ses abonnés mobiles et évite le sujet des pannes

« Une panne quelle panne ? »

Iliad vient donc de publier les résultats financiers de son dernier trimestre 2011, nous permettant de comparer son niveau de recrutement d’abonnés par rapport à la concurrence. Mauvaise nouvelle toutefois, aucune donnée sur le nombre d’abonnés de Free Mobile n’a été publiée. Il faudra attendre le mois de mai et la publication des résultats du 1er trimestre 2012 pour en savoir plus.

Freebox Révolution Player

Free recrute, Alice s'effondre

Au dernier trimestre 2011, le groupe Iliad a donc recruté 59 000 abonnés. Un niveau particulièrement faible comparé à Bouygues et Orange (voir ci-dessous). Néanmoins, Iliad précise que ces 59 000 nouveaux abonnés nets sont impactés par les pertes des abonnés Alice (-44 000). Free a donc recruté 103 000 abonnés.

Sur toute l’année 2011, la marque Free a donc attiré dans ses filets 407 000 abonnés supplémentaires (hors migration d’Alice), soit 35 % des recrutements nets de tous les FAI, un record. De bons résultats qu’il faut bien entendu tempérer par les départs très importants des abonnés Alice. Au total, la belle Alice a ainsi perdu 177 000 abonnés, sachant que la moitié (85 000) ont rejoint Free. À ce rythme, la marque Alice n'a plus qu'une poignée d'années à vivre.

Voici donc les différents recrutements des quatre grands FAI français pour le dernier trimestre :
  • Bouygues Télécom : 122 000 abonnés
  • Orange : 120 000 abonnés
  • Iliad : 59 000 abonnés
    • dont Free : +103 000 abonnés
    • dont Alice : -44 000 abonnés
  • SFR : 30 000 abonnés

Plus de 92 % d'abonnés dégroupés

Notez qu’Iliad (Free + Alice) affiche désormais 92,2 % d’abonnés dégroupés (+3 points), un record pour le groupe, sachant que l’intégration d’Alice avait fait chuter sa moyenne. L’an prochain, Iliad pourrait bien s’approcher des 94 voire 95 % d’abonnés dégroupés à ce rythme.

Au total, le groupe Iliad compte au 31 décembre 2011 environ 4,849 millions d’abonnés, dont 4,461 millions chez Free. Voici d’ailleurs le bilan des quatre grands FAI français à cette date :
  • Orange : 9,598 millions d’abonnés (+391 000)
  • SFR : 5,042 millions (+155 000)
  • Iliad : 4,849 millions (+315 000)
    • dont Free : 4,461 millions (+492 000, dont 85 000 d’Alice)
    • dont Alice : 388 000 (-177 000)
  • Bouygues : 1,241 million (+433 000)

Bouygues, n°1 en 2011 en croissance

Bouygues Télécom (Bbox) est donc le grand gagnant de l’année 2011, augmentant de 50 % son nombre d’abonnés. L’offre quadruple play Ideo, très agressive, a certainement eu un impact important dans ce succès de Bouygues.

Suivent Orange, qui a aussi profité de ses offres Open (quad play), et Iliad, qui a pour sa part surfé sur la Freebox Révolution. Les deux FAI remontent ainsi la pente après une année 2010 très moyenne, dominée par Bouygues et SFR.

L'année 2011 catastrophique de SFR

A contrario, SFR justement, après une excellente année 2010, avec 443 000 abonnés supplémentaires, s’est effondré en 2011. Sa Neufbox Évolution, lancée fin 2010, n’a pas réussi à attirer massivement les abonnés, éclipsée par la Freebox Révolution dévoilée quelques semaines plus tard.

Pour 2012, Free devrait miser sur son offre mobile pour attirer des abonnés ADSL, tandis que SFR devra trouver une solution pour inverser la tendance. Quant à Bouygues et Orange, les deux leaders de 2011, l’année 2012 rimera avec nouvelle box. Bouygues a déjà dévoilé sa Sensation, et Orange prépare une nouvelle Livebox pour le second semestre.

Finances : une année 2012 en forte hausse

Financièrement, Iliad affiche un chiffre d’affaires annuel record de 2,122 milliards d’euros, en hausse de 4 % par rapport à 2010. L’année 2012, grâce à Free Mobile, devrait être totalement différente en termes de croissance. Iliad table ainsi sur un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2015.

Du côté du bénéfice net, Iliad dévoile un résultat de 251,8 millions d’euros, en baisse de 19,6 %. Ses charges de personnel ont particulièrement augmenté (+23,6 %), atteignant 129 millions d’euros, et du fait de Free Mobile, elles devraient de nouveau afficher une croissance à deux chiffres.

Free Mobile Xavier Niel

Free Mobile : vous ne saurez rien avant mai 2012

Au sujet de Free Mobile, Xavier Niel a été très clair lors de la présentation des résultats : « De la même façon que l’on ne vous (NDLR : les journalistes) a pas communiqué le détail de nos offres avant la date annoncée, on ne le fera pas pour les abonnés. On annoncera notre nombre d’abonnés à fin mars lors de la publication de nos résultats trimestriels en mai, sinon ça va être le bordel » a-t-il ainsi affirmé, comme nous le rapporte 20 Minutes.

Concernant la couverture mobile, le patron d’Iliad a été particulièrement dur envers les journalistes, et plus encore contre Éric Besson, le ministre de l’industrie et de l’économie numérique : « Monsieur Bessson a toujours été opposé au quatrième opérateur. Il se croit encore salarié de Vivendi ou se voit déjà retourner chez SFR. En tout cas, il a oublié qu’un ministre doit faire le bien collectif. »

Free esquive le sujet des pannes

Touché par divers problèmes sur son réseau depuis quelques jours (ici ou encore ), Free Mobile serait selon Xavier Niel victime d’un grossissement à la loupe qui ne touche bizarrement pas ses concurrents.

« Une panne quelle panne ? » a-t-il ainsi demandé ironiquement aux journalistes, avant d’être plus explicite. « Parlez de choses factuelles, arrêtez de propager des rumeurs lancées par nos concurrents. (…) C’était volontaire de vous laisser dire n’importe quoi parce que si on commence à répondre à chaque fois qu’une antenne tombe en panne à Marseille on n’a pas fini. »
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 08/03/2012 à 19:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;