Mozilla présentera son OS mobile B2G au Mobile World Congress

Bienvenue dans l'arène 50
Le secteur des smartphones est ultra-concurrentiel. Deux acteurs se distinguent en particulier : Apple avec son iPhone (iOS) et Google avec son Android. Ce dernier se décline sur des dizaines et des dizaines de modèles, inondant le marché en s’insérant dans toutes les gammes. D’autres concurrents comme RIM avec ses BlackBerry et Microsoft avec Windows Phone, n’ont pas dit leur dernier mot. Mais un acteur supplémentaire présentera sa solution lors du Mobile World Congress : Mozilla.

b2G b2G b2G 
Source des images : Ars Technica

Mozilla présentera donc prochainement son projet Boot to Gecko, aussi appelé B2G. De quoi s’agit-il ? D’un système d’exploitation possédant une base Linux mais tourné tout entier vers le contenu web. Ainsi, toutes les applications, y compris celles qui sont fournies avec le téléphone, seraient codées en utilisant des technologies telles que HTML5, CSS3 et JavaScript.

B2G est essentiellement constitué de trois couches :
  • Gonk, qui contient la base : le kernel Linux, la couche d’abstraction matérielle et l’ensemble des composants de bas niveau comme la pile réseau, la pile téléphonie, etc.
  • Le moteur de rendu Gecko accompagné d’API spécifiques conçues pour exposer les capacités du matériel sous-jacent
  • Gaia, l’interface utilisateur qui, comme nous l’indiquions précédemment, est codée en HTML et JavaScript
 Un point important à souligner est que Mozilla a travaillé sur tout un jeu d’API pour que les applications disposent de capacités importantes. Or, l’éditeur ne garde pas ses API pour lui et les a soumises au W3C pour normalisation. Mozilla reste donc dans sa philosophie de partage, mais ce n’est pas forcément le critère le plus important pour le domaine auquel il s’attaque.

Un point encore plus important est que l’association dispose visiblement de partenaires. Aucun nom n’a été donné mais Mozilla compte justement en révéler la liste lors du Mobile World Congress. Et des partenaires, Mozilla en aura besoin car se lancer en tant que nouvel acteur dans les smartphones demandera un effort concerté.

Il va falloir à l’éditeur présenter une plateforme séduisante sur au moins deux niveaux : une interface agréable à utiliser, et des capacités réelles pour les applications. De nombreuses questions se poseront, notamment pour des créations un peu plus spécifiques pour les jeux qui réclament des API précises un matériel un tant soit peu puissant.

Mozilla devra donc convaincre, d’autant que l’éditeur est particulièrement ambitieux : une première version de la plateforme doit être disponible dès le deuxième trimestre de cette année. 
Publiée le 17/02/2012 à 18:00 - Source : Mozilla
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité