Mountain Lion, le nouveau Mac OS X, se rapproche encore d'iOS

La version finale prévue pour cet été 108
À la surprise générale, Apple vient de dévoiler les premières informations au sujet de Mountain Lion, alias Mac OS X 10.8. Le choix du nom n’a rien d’un hasard : si Snow Leopard était une évolution de Leopard, Mountain Lion est la continuité directe de Lion. Ainsi, Mac OS X continue son rapprochement avec iOS et les nouveautés le prouvent.

moutain lion

L’objectif de Mountain Lion sera donc de créer une véritable parité entre les fonctionnalités d’iOS et Mac OS X. Une présentation qui intervient moins de sept mois après le lancement de Lion. Il s’agit d’ailleurs d’un point très intéressant : le rythme de développement d’iOS impose désormais son propre rythme et les versions d’OS X pourraient être ainsi plus rapprochées pour suivre la cadence. Ce qui suggèrerait des versions moins importantes mais plus régulières.

iCloud

Le bouquet de services d’Apple est appelé à jouer un rôle plus important. Si important d’ailleurs que la configuration de Mac OS X ressemblera à celle d’iOS : le compte iCloud sera demandé dès les premières étapes. Si l’utilisateur n’en possède pas, aucun problème puisque le système lui proposera d’en créer un dans la foulée (gratuitement).

iCloud gèrera l’ensemble des documents produits par la suite iWork. C’est le cas déjà pour les versions iOS et il était étrange qu’Apple n’ait pas ouvert la voie pour sa suite bureautique classique. En fait, iCloud servira de pont et l’ouverture des documents pourra se faire indifféremment sur un Mac ou un iPad par exemple. Les modifications se feront également en push : si vous changez un document depuis une machine, toutes les autres recevront la modification.

Le Finder affichera d’ailleurs une liste des documents iCloud, classés par application. Comme sur iOS, on pourra prendre un document et le glisser sur un autre pour créer un dossier.

Messages

Il s’agit de l’un des points qui risque d’avoir le plus d’impact sur les utilisateurs. iChat laissera sa place à Messages qui, en plus de gérer les protocoles AIM, Yahoo et XMPP, prendra en charge iMessages sur iOS. Conséquence, les discussions commencées sur un iPhone ou un iPad via ce service pourront être continuées sur le Mac.

moutain lion 

D’un point de vue pratique, on comprend tout de suite l’intérêt. D’un point de vue stratégique, c’est encore plus évident : le service sera d’autant plus pratique que les personnes fréquentées utiliseront des iDevices. Non pas que l’iPhone manque de succès, mais un tel ajout ne peut qu’en augmenter l’intérêt.

Notez cependant qu’il ne sera pas possible d’effectuer le suivi avec des SMS classiques. C’est sûrement l’avantage que retirera Microsoft avec Windows 8 si les rumeurs sont fondées, car l’association profonde avec les Windows Phones serait bien de la partie.

Une version bêta est actuellement proposée pour Lion. Son installation remplace iChat et opère comme une fusion du client de messagerie, de FaceTime et d’iMessages. La version finale est prévue cet été. Cette bêta nous aura en tout cas permis de vérifier qu’un message lu sur Mac supprime la notification sur les autres iDevices.

Centre de notifications

Il s’agit là encore d’une reprise de ce qui existe dans iOS. Un lieu unique dans lequel Mac OS X va rassembler l’ensemble des notifications émises par les applications tierces. Ici, il est évidemment difficile de ne pas penser à Growl et à la condamnation de ce dernier. Les développeurs vont en effet préférer s’orienter vers l’infrastructure officielle.

moutain lion 

Le centre peut être appelé par un mouvement de déplacement avec deux doigts sur un trackpad ou bien en cliquant sur l’icône en forme de point entouré d’un cercle. Deux types de notifications s’afficheront : les alertes, qui resteront en place tant que l’utilisateur ne les aura pas fermées ou ouvertes, et les bannières qui s’effaceront automatiquement au bout de cinq secondes. Les paramètres de ces notifications sont configurables.

Notes et rappels

Les rappels feront l’objet d’une application à part. l’intérêt est que les notes seront elles aussi synchronisées sur iCloud. En clair, tous les Mac et iDevices partageront une liste unique, ce qui facilitera d’autant leur suivi. Par ailleurs, les rappels sont extraits de l’application Calendriers.

moutain lion 

Situation identique pour les notes : elles sont elles aussi synchronisées via iCloud et font l’objet d’une application dédiée. Elles ne figurent plus dans Mail.

Partage et Twitter

Le partage reprend encore une fois la philosophie présente sur iOS. Ce ne sont plus les applications qui pilotent les fonctionnalités mais ces dernières qui viennent aux documents et objets. Par exemple, on pourra expédier une page web dans un email, un message, un tweet ou encore la glisser dans AirDrop pour créer un partage avec un autre ordinateur en réseau.

moutain lion 

Ces fonctions de partage seront pilotées par une API. Les développeurs tiers pourront donc proposer des compléments et Apple en a déjà intégré deux autres pour Vimeo et Flickr.

L’intégration de Twitter sera également de la partie et les éléments produits par les applications pourront être tweetés, tous les images et ainsi de suite. L’intégration sera disponible sous la forme d’une API également. Les applications tierces pourront ainsi appeler Twitter et proposer à l’utilisateur de diffuser un message particulier. Par exemple, un record de points dans un jeu.

Et puisque l’on parle de jeux…

Le Game Center rejoint Mac OS X. il s’agit d’un ajout important car il devrait entrainer le portage de nombreux titres iOS vers le Mac App Store, comme ce fut le cas déjà pour certains jeux comme Plants VS Zombies.

moutain lion 

L’arrivée du Game Center va pouvoir créer des combinaisons simples de jeux entre les Mac et les iDevices, dans n’importe quel ordre. Deux joueurs pourront donc se retrouver dans un titre via le Game Center quel que soit le type de machine si les développeurs ont prévu un tel support.

AirPlay

Pour les possesseurs d’Apple TV, Moutain Lion gèrera (enfin) le mode miroir. Cela signifie que les utilisateurs transmettront par le Wi-Fi une copie conforme de leur bureau et donc de tout ce qui s’y trouve. On peut comparer cette solution à un écran secondaire fonctionnant par les ondes.

moutain lion 

GateKeeper

GateKeeper est un autre ajout important qui va modifier de manière conséquente l’installation des applications. Il agit littéralement comme un gardien et n’autorise par défaut que les installations d’applications provenant du mac App Store, ou celles qui proviennent d’Internet mais sont signées avec un compte développeur Apple authentique.

moutain lion 

L’avantage en termes de sécurité se situe au niveau de la signature. Si une application fait l’objet de témoignages négatifs et semble être un malware, Apple pourra en placer la signature sur liste noire. Les utilisateurs ont toutefois la main : si par défaut on peut installer les applications du MAS et celles qui sont signées, ils pourront bloquer le réglage sur les seules applications du MAS ou au contraire tout autoriser, y compris celles qui sont sans signatures.

Évidemment, ceux qui n’ont besoin que de quelques applications dans le Mac App Store pourront bloquer GateKeeper sur son niveau de protection le plus fort.

La version finale du système cet été

Mountain Lion dispose outre ce qui a été dit de petites améliorations ça et là ? Par exemple, une barre de recherche unifiée pour Safari avec le champ d’adresse, une zone VIP pour les contacts dans Mail pour créer l’équivalent des priorités de Gmail ou encore un champ de recherche dans le Launchpad.

On remarquera cependant que l’une dans l’autre, ces nouveautés n’appellent pas vraiment une révolution des habitudes. Mais c’est justement le parti pris d’Apple qui continue le rapprochement de ses systèmes. Dans tous les cas, cette bêta n’est que la première, et il n’est pas dit que toutes les nouveautés s’y trouvent.

La version finale de Mountain Lion est annoncée pour cet été, sans plus de précision. Un an environ se sera écoulé depuis Lion, et on tient peut-être là le nouveau rythme de sortie. Enfin, le prix devrait être modéré et ne pas dépasser celui de Lion, vendu 23,99 euros.
 
Publiée le 16/02/2012 à 17:19 - Source : Apple
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité