Affaire Path : du changement dans iOS et des questions des sénateurs US

La Pomme va devoir s'expliquer 34
La semaine dernière, Path révélait au grand jour qu'il aspirait vos données personnelles, et notamment de votre carnet de contact, depuis votre iPhone pour l'héberger sur ses propres serveurs. Comme nous vous le disions, la faute pouvait tout autant revenir à la firme de Cupertino qui n'indique pas quelles sont les autorisations nécessaires pour chaque application. Cependant, la situation risque bien de changer dans les prochaines mises à jour d'iOS.

iphone 4S

En effet, nos confrères d'AllThingD ont pu s'entretenir avec Tom Neumayr, porte-parole de la marque, qui leur a indiqué que « des applications qui collectent ou transmettent des données utilisateurs sans la permission des utilisateurs est une violation des règles mises en place par Apple » avant d'enchainer sur « Nous travaillons pour que cela soit plus simple pour nos clients et comme nous l'avons fait pour les services de localisation, quelle que soit l'application qui souhaite accéder à leur carnet de contacts, elle devra disposer de l'accord de l'utilisateur dans une prochaine mise à jour de notre logiciel (NDLR : iOS) ».

Voilà qui devait en théorie clore le sujet. Cependant, et toujours d'après nos confrères de AllThingD qui publient une lettre co-signée de deux sénateurs, le Congrès américain s'est emparé de l'affaire. Il a adressé une lettre à Tim Cook, l'actuel PDG d'Apple, qui pointe les différentes lacunes d'iOS remontées par l'affaire Path. Il est d'ailleurs demandé une réponse officielle de part de la firme sur ces différents points avant le 29 février prochain.

On notera que, dans les questions posées, il est demandé de décrire assez précisément quelles sont les règles exactes qui tournent autour des données utilisateurs qui sont transmises aux applications. Un bilan de celles présentes sur l'iTunes Store américain, et qui transmettent d'ores et déjà des informations sans le consentement de l'utilisateur est par ailleurs demandé. La firme devra aussi s'expliquer sur le fait que le carnet de contacts ait été laissé libre d'action alors que les informations de localisation peuvent quant à elles être bloquées par l'utilisateur.

Il sera INtéressant d'analyser les réponses fournies par Apple sur ces sujets maintenant que l'affaire est devenue publique et que les politiques se sont emparés du problème.
Publiée le 16/02/2012 à 11:30
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité