S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

MySpace voit son audience grimper d'un million de visiteurs

Preuve que les miracles existent

Le réseau social MySpace, spécialisé dans la musique, n’est pas mort. En chute libre depuis la montée en puissance de Facebook, MySpace a enfin réussi à stabiliser son nombre de visiteurs. Mieux encore, depuis décembre et le lancement de son nouveau lecteur de musique, le site a attiré un million de visiteurs supplémentaires.

MySpace Hell

De 0 à 40 000 inscriptions quotidiennes

La nouvelle est symbolique, mais est un véritable soulagement pour les dirigeants de MySpace. Selon ces derniers, contactés par le New York Times, « nous sommes passées de 0 à 40 000 inscriptions par jour » depuis décembre dernier. Pas de quoi voir MySpace doubler les autres réseaux sociaux, mais la progression est à souligner.

Véritable phénomène entre 2003 et 2008/2009, notamment aux États-Unis, MySpace n’a jamais réellement percé en France. Cela ne l’a pas empêché de compter plus de 100 millions d’inscrits (en 2006) et de dépasser chaque mois la barre des 100 millions de visiteurs à sa belle époque.

MySpace revient de l'enfer

Mais faute à une présentation vieillotte et évolution plutôt faible, MySpace a rapidement été doublé par d’autres réseaux sociaux. Par Facebook dès 2008, puis par Twitter, LinkedIn et Google+ l’an passé.

Résultat, la société, rachetée en 2005 pour 580 millions de $, a été revendue 35 millions de $ six ans plus tard, soit 16,5 fois moins… Aujourd’hui, MySpace compte environ 25,1 millions de visiteurs par mois contre 75 millions il y a un an.

S'appuyer sur Facebook et Twitter et non lutter contre eux

Selon le New York Times, on peut y trouver 42 millions de morceaux, ceci grâce aux accords avec les majors, mais aussi de très nombreux indépendants. Cela en ferait l’une des plateformes de musiques les plus complètes au monde.

Le but de MySpace n’est désormais plus de lutter contre les réseaux sociaux, mais plutôt de s’appuyer sur ces derniers et de miser sur la musique afin de se relancer. MySpace a ainsi adopté Facebook Connect en 2010, et les comptes Twitter des artistes sont directement intégrés sur leurs pages.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 13/02/2012 à 16:17

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;