Les MVNO estiment que Free Mobile veut annihiler la concurrence

Et recréer un oligopole 197
Dévoilées hier, les offres de Free Mobile pour les MVNO et les Full MVNO n’ont guère été appréciées par ces derniers. Alternative Mobile, qui regroupe des MVNO majeurs en France comme Virgin Mobile, NRJ Mobile, Auchan Télécom ou encore Prixtel, estiment être floués par Free Mobile. Pire encore, ces MVNO considèrent que Free a infligé un « camouflet » à l’ARCEP.

Free Mobile MVNO
Tarifs de Free Mobile pour les Full MVNO

Alternative Mobile n’y va pas par quatre chemins. Free Mobile a « abusé » de la confiance de l’ARCEP selon l’association. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’Autorité a accordé la quatrième licence 3G à Free Mobile en échange d’engagements envers les MVNO et donc la concurrence.

Or les offres publiées hier par Free Mobile ne peuvent permettre aux MVNO de lutter contre Free Mobile lui-même. En somme, ces opérateurs virtuels ne peuvent offrir des tarifs ne serait-ce équivalents à Free Mobile. Un comble pour un MVNO.

Impossible de s'aligner sur le forfait à 2 € par mois

« Les tarifs publiés hier rendent inopérante toute concurrence des MVNO par rapport aux offres de détail de Free Mobile, vidant ces engagements de toute substance » explique Alternative Mobile.

« À titre d’illustration, le simple abonnement mensuel d’accès (avant même le paiement des communications) est déjà à 2 €uros HT/mois, soit plus cher que l’offre de détail de Free Mobile à 2 €uros TTC/mois comprenant 1 heure de communication et 60 sms ! » précise l’association.

Le but : remonter les prix

Pour les MVNO, le but de Free Mobile est clair : « annihiler » la concurrence, tuer les MVNO et recréer un oligopole. « Une fois l’effet d’éviction opéré, Free Mobile pourra au sein de l’oligopole reconstitué, remonter les prix au détriment du consommateur et à l’abri de toute concurrence. »

Afin d’éviter cette situation, l’association en appelle à l’ARCEP et à l’Autorité de la concurrence.

Contacté, Free n’a pas encore répondu à nos appels.
Publiée le 09/02/2012 à 16:00
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité