S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Rumeur : IBM pourrait réduire de 40 % ses effectifs en Allemagne

Little Blue

IBM, 426 751 employés, est l’une des entreprises high-tech comptant le plus de salariés au monde avec le sous-traitant Foxconn (plus d'un million) et les géants Hewlett-Packard et Samsung. Des suppressions massives d’emplois seraient néanmoins prévues en Europe, et notamment en Allemagne. Le journal germanique Handelsblatt rapporte ainsi que 8000 employés allemands devraient être congédiés dans les années à venir. Une information que n’a pas confirmé IBM toutefois.

IBM serveurs

4 employés sur 10 sur le carreau ?

Big Blue compte environ 20 000 salariés en Allemagne. 8000 emplois représentent donc 40 % de son effectif total outre-Rhin. Il s’agirait donc d’une coupe massive, peut-être décidée par la toute nouvelle direction d’IBM, en vue d’augmenter un peu plus encore les bénéfices et l’action du groupe.

Selon Bert Stach, syndicaliste chez IBM, cette nouvelle, si elle venait à être confirmée, est bien entendu « déraisonnable ». Il a ainsi demandé plus de clarté sur le sujet à la direction d’IBM Allemagne, tout en précisant au quotidien allemand que « depuis quelque temps, certains soupçonnaient que quelque chose allait se passer ».

Des objectifs manqués

La crise économique en Europe et les objectifs manqués de certaines filiales européennes d’IBM pourrait expliquer les futures suppressions d’emplois. Sans pour autant atteindre une coupure d’effectif de 40 %, des licenciements n’auraient rien de surprenant.

Rappelons qu’en avril 2010, Tim Rango avait imaginé un scénario où IBM supprimait les trois quarts de son effectif pléthorique en à peine 7 ans, s’appuyant sur une forte sous-traitance. Un scénario bien entendu nié par IBM, mais qui aujourd’hui pourrait faire écho si cette actualité venait à être confirmée.

L'attrait de l'Inde

Notez enfin que sur les 426 000 employés que compte IBM dans le monde, près de la moitié se répartit entre les États-Unis et l’Inde. Une nouvelle peu étonnante quand on connaît le succès des salariés indiens chez certaines sociétés. Le Français Capgemini, spécialiste des services informatiques (SSII), compte ainsi autant voire plus d’employés en Inde qu’en France.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 03/02/2012 à 15:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;