S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Quand Microsoft et Google se battent sur le sujet de la vie privée

Un soupçon de facilité

microsoft vie privéePendant que Google crée des interrogations sur les changements dans sa politique de vie privée et que le Congrès américain s’y intéresse, d’autres s’engouffrent dans la polémique. C’est le cas de Microsoft qui vient taper précisément où ça fait mal avec un langage visant à exploiter les peurs générées.

La communication de Microsoft explose dans un billet sur l’un de ses blogs. La firme de Redmond vient cogner avec un message clair : « Les personnes en premier ». Elle pose dès le titre la question qui fâche : « Vous êtes chez Google ? Vous êtes inquiet ? Nous avons des alternatives ». Et de parler évidemment des inquiétudes générées par la politique de Google sur laquelle Microsoft se montre particulièrement claire :

« Les changements annoncés par Google rendent plus difficile, et non plus facile, pour les utilisateurs de rester maîtres de leurs propres informations. Nous avons une approche différente - nous travaillons à rendre votre présence en ligne sûre, à vous donner le contrôle de vos données et à vous offrir le choix de sauvegarder vos informations sur votre disque dur, dans le cloud ou les deux. »

Dans la foulée, Microsoft présente évidemment ses concurrents, à savoir Hotmail, Bing, Office 365 et bien entendu Internet Explorer, que la société présente comme le « plus populaire des navigateurs ». Une petite confusion sans doute de l’éditeur puisque « utilisé » ne signifie pas forcément « populaire ».

Évidemment, Google n’a pas tardé à réagir, et sur un ton relativement sec. Largement critiquée depuis la semaine dernière sur le sujet, la firme a eu le temps de travailler ses réponses. Et elle les martèle « Nos contrôles de sécurité n’ont pas changé. Point ». Elle liste ensuite des capacités qui sont en fait déjà présentes dans le courrier de réponse adressé au Congrès américain.

Google, visiblement vexé, contre-attaque : « Nous ne faisons pas de jugements sur les politiques des autres ou leurs contrôles ». L’éditeur ajoute : « Microsoft n’a aucun effort de libération des données, pas plus qu’un centre tel que le Dashboard ». Et tant qu’à y être, Google soulève que Microsoft a lui aussi une politique de vie privée mêlant les différents services pour la collecte des données.

Il s’agit donc d’une opération de communication destinée à mobiliser les foules, mais personne n’en sortira particulièrement grandi. 
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 02/02/2012 à 17:58

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;