PCi Labs : l'Extreme4-M d'ASRock, une carte mère X79 au format Micro ATX

Petit, mais costaud ? 6
Alors que la plateforme X79 / LGA 2011 d'Intel (voir notre dossier) verra bientôt arriver le Core i7 3820, un modèle plus abordable que les précédents qui devrait être proposé à 285 $, nous avons voulu regarder ce qu'il se passait du côté des cartes mères compactes, à moins de 200 €. ASRock est pour le moment l'un des premiers constructeurs à proposer un tel produit que nous venons de recevoir : la X79 Extreme4-M.

Celle-ci est bien entendu livrée dans un packaging qui est lui aussi au format réduit... tout comme son bundle. On y trouve en effet, en plus des pilotes et des manuels, un simple duo de câbles S-ATA (équipés de clips) et un pont SLi.

ASRock Extreme4-M X79 ASRock Extreme4-M X79

X79 oblige, la carte met en avant des composants de qualité dont des condensateurs Japonais « Gold ». Son étage d'alimentation est pour sa part composé de 6+2 phases et exploite une puce « Digi Power » CHiL CHL8328. De plus, elle arbore un PCB noir qui lui donne un look plutôt agréable.

En plus de l'habituel connecteur de 24 broches, il faudra un second connecteur de 4+4 broches pour son alimentation. Un connecteur Molex est aussi présent au dessus des ports PCIe 3.0.

ASRock Extreme4-M X79

Du fait de son format Micro ATX (244 x 244 mm), on n'aura droit qu'à quatre emplacements pour de la DDR3, dont la fréquence peut atteindre 2400 MHz via OC selon le constructeur. Le Quad channel sera bien entendu de la partie.

Le PCB est néanmoins assez complet : quatre connecteurs S-ATA 3 Gbps et deux S-ATA 6 Gbps issus du chipset, un connecteur S-ATA 6 Gbps issu d'une puce ASMedia  ASM1061, un connecteur pour deux ports USB 3.0 (ASM 1042), un connecteur pour un port FireWire (VIA VT6315N), deux connecteurs pour un ensemble de quatre ports USB 2.0 supplémentaires...

On retrouve trois ports PCIe 3.0 (x16, x8, x16) ainsi qu'un simple port PCI. Comme nous le disions, le support du SLi est de la partie, tout comme celui du CrossFireX. Les connecteurs dédiés à la ventilation sont au nombre de cinq, dont deux sont de type PWM.

ASRock Extreme4-M X79 ASRock Extreme4-M X79

On regrettera néanmoins la présence d'un système de refroidissement actif au niveau du chipset. Pour la petite histoire, et comme nous l'avons évoqué lors de notre dossier sur les cartes d'Asus, c'est Intel qui avait au départ incité ses partenaires à une telle solution, avant de réduire le TDP (et les fonctions) de son chipset. Il est donc désormais inutile de disposer d'un ventilateur que l'on pourra débrancher (nous verrons plus tard si l'UEFI propose de réduire sa vitesse).

Le panneau arrière de la carte est lui aussi assez complet : en plus des habituels connecteurs jacks (six issus d'une puce ALC898) et PS/2, on aura droit à une sortie optique, une sortie S/PDIF, six ports USB 2.0, deux ports USB 3.0, un port Firewire à huit broches, un port eSATA 6 Gbps (issue de la puce ASMedia évoquée précédemment) et un connecteur réseau Gigabit.

ASRock Extreme4-M X79

De plus, on trouvera un bouton permettant de remettre les valeurs de l'UEFI à zéro, tout comme l'on avait droit à des boutons Power / Reset sur le PCB. Bien entendu, on retrouve la suite logicielle habituelle de la marque : X-Fast USB, X-Fast Charger, X-Fast LAN , X-Fast RAM...

Ce dernier outil semble relativement INtéressant puisqu'il se propose d'utiliser votre mémoire pour créer un espace disque servant de cache pour vos applications, et ce, même sous un Windows 32 bits. La mémoire inutilisée peut donc ainsi être exploitée.

L'ensemble parait donc assez complet, reste maintenant à voir ce qu'il vaut dans la pratique.
Publiée le 31/01/2012 à 08:08
Publicité