Nintendo prévoit toujours de fortes pertes, les premières depuis 1980

Plus de 30 ans sans trop de problèmes, il y a pire... 120
Le géant du jeu vidéo Nintendo vient de publier les résultats de son troisième trimestre fiscal 2011 (équivalent au dernier trimestre de l’année courante), et il confirme ses précédentes prévisions : il terminera l’année dans le rouge. Une première depuis 1980, année du lancement de la Game & Watch et de Donkey Kong.

wii u
La future Wii U arrivera-t-elle à redresser les finances de Nintendo ?

Nintendo a donc vendu lors des neuf derniers mois pour 556,166 milliards de yens de consoles, jeux, accessoires et autres produits, soit un recul de 31,2 % en un an. Un chiffre d’affaires en chute libre qui transforme ses bénéfices de l’an passé en pertes sèches de 48,351 milliards de yens en 2011, soit 473,5 millions d’euros.

636 millions d'euros de pertes

Les prévisions pour son année fiscale complète restent au final médiocres, avec 660 milliards de yens de chiffre d’affaires (-34,9 %) et une perte de 65 milliards de yens, soit l’équivalent de 636 millions d’euros.

Seule « bonne » nouvelle, ces prévisions sont légèrement plus optimistes que les précédentes, puisque Nintendo tablait il y a trois mois sur une perte de 70 milliards de yens, soit 685 millions d’euros. Rappelons néanmoins que la précédente prévision était de 35 milliards de yens de pertes.

Les États-Unis et l'Europe plombent Nintendo

Géographiquement, sur ses neuf premiers mois, Nintendo a réalisé 38,6 % de son chiffre d’affaires en Amérique, contre 34,9 % en Europe et 21,7 % au Japon. L’international représente donc pour la firme asiatique 78,3 % de ses ventes en 2011, contre 84 % en 2010.

La chute la plus importante concerne l’Amérique, qui a vu son chiffre d’affaires s’écrouler de 44 % d’une année sur l’autre. L’Europe a pour sa part reculé de 24,3 %, contre seulement 6,2 % pour le Japon. Nintendo doit donc ses mauvais résultats à l’Europe et surtout à l’Amérique. Les ventes médiocres de la 3DS et la baisse de la Wii n’y sont pas étrangères.

Nintendo 3DS Bleue
La Nintendo 3DS est loin d'être un raz-de-marée, notamment aux USA

Le Japon limite la casse

Les chiffres de Nintendo ne mentent d’ailleurs pas. Voici un comparatif des ventes des trois premiers trimestres de son année fiscale 2011 au Japon et en Amérique (nous ne disposons pas des données européennes). Entre parenthèses, celles des neuf premiers mois de son année fiscale 2010 :

Japon :
  • Wii : 840 000 (1,11 million)
    • Jeux Wii : 8,4 millions (10,26 millions)
  • DS : 210 000 (2,2 millions)
    • Jeux DS : 6,05 millions (19,21 millions)
  • 3DS : 3,6 millions
    • Jeux 3DS : 8,1 millions
Amérique :
  • Wii : 4,08 millions (7,13 millions)
    • Jeux Wii : 46,49 millions (88,44 millions)
  • DS : 2,35 millions (7,54 millions)
    • Jeux DS : 27,8 millions (51,21 millions)
  • 3DS : 4,15 millions
    • Jeux 3DS : 9,97 millions
On remarque immédiatement qu’au Japon, les ventes des consoles et jeux 3DS ont compensé en grande partie les baisses des ventes des consoles et jeux Nintendo DS. Il s’est notamment vendu lors de son année fiscale 2011 plus de 3,8 millions de consoles DS/3DS, contre 2,2 millions en 2010. Cela explique le faible recul du chiffre d’affaires global de la société dans son fief.

En Amérique, les rapports sont sans comparaison. Les ventes de la 3DS sont loin de compenser celles de la DS. En cumulant les deux en 2011, nous obtenons 6,5 millions de DS/3DS et surtout 37,77 millions de jeux DS/3DS, bien loin des 51,21 millions de jeux DS écoulés l’année précédente.

L’arrivée de la Wii U est vivement attendue. Un échec de cette dernière pourrait être problématique.
Publiée le 26/01/2012 à 17:28
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité