Windows Phone "Apollo" pourrait reprendre la base de Windows 8

Véritable prédiction ou fantasme ? 52
Le système d’exploitation mobile Windows Phone en est actuellement à sa version 7.5, estampillée Mango. On sait que la prochaine mouture se nomme Tango, là encore un nom de code, et doit être relativement mineure. Par contre, on trouve après « Apollo » qui est fortement soupçonnée d’être la version majeure suivante, autrement dit Windows Phone 8. Et à ce sujet, une source annonce le rapprochement avec Windows 8.

lumia 900

L'unification des plateformes : une vieille idée

Cette idée n'est pas neuve neuve. C’est la théorie de la grande unification chez Microsoft, et on peut considérer qu’elle a en fait déjà commencé. Premièrement, Windows 8 prendra place sur les PC et les tablettes. Deuxièmement, comme on l’a encore vu dernièrement dans l’actualité sur l’expérience utilisateur du Windows Store, les applications Metro pourront partager leur état grâce au compte Live avec les autres machines. Microsoft cherche à obtenir les mêmes résultats quelle que soit la machine utilisée.

Entre en piste Windows Phone 7. Il n’est pas un Windows au sens littéral du terme et embarque un noyau CE, non NT. Le framework de développement WinRT sous Windows 8 brasse assez largement les technologies, avec notamment les langages C, C++, C# et le HTML5. Mais pas Windows Phone 7 : le code est rédigé en C# et c’est Silverlight qui est utilisé.

Si l’on en croit toutefois un membre du forum du site russe 4pda.ru qui semble posséder des informations particulièrement précises, la version Apollo de Windows Phone reprendrait la même que Windows 8. Autrement dit, le fameux MinWin créé avec Vista et affiné avec Windows 7 sortirait de sa boîte actuelle pour déborder sur les smartphones. Windows Phone 8, s’il doit être appelé ainsi, serait alors basé sur un noyau NT.

Et l'unification des technologies de développement ?

C’est cette parité qui marquerait l’ouverture vers des possibilités assez nombreuses pour Microsoft. Parce que si l’on parle de noyau identique, l’unification des technologies de développement n’est plus très loin. On peut imaginer à terme (version 9 ?) que WinRT permettrait de créer des applications pour PC, tablettes et smartphones. Et pourquoi pas une prochaine Xbox, l’actuelle possédant déjà un noyau NT ? Apollo serait en outre capable de prendre en charge du matériel x86. Ce ne serait pas forcément étonnant, Intel travaillant sur ce type de projet.

La source indique en outre qu’Apollo utiliserait ESENT (Extensible Storage Engine) comme moteur de base de données. En outre, Microsoft abandonnerait l’actuel .NET Compact Framework pour se tourner vers le Core CLR qui est en fait le moteur d’exécution de Silverlight, plus léger et plus souple.

Il y d’autres indications comme la présence du Texus Shell (TShell) qui permettrait de manipuler un smartphone sous Apollo depuis des lignes de commande Powershell. Mais l’ensemble de ces informations sont à considérer comme des rumeurs actuellement, pour la simple et bonne raison que la fiabilité de la source ne peut être mesurée. Ces données sont précises mais ne pourraient être finalement qu’une théorie basée sur des signes allant déjà dans cette direction. Prudence et pincettes donc.
Publiée le 26/01/2012 à 15:59 - Source : Neowin
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité