S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

WebOS : HP publie un calendrier pour le passage en Open Source

Première version finale prévue pour septembre

L’année 2011 a été pour HP synonyme de grands changements. On se souvient notamment de l’abandon des produits mobiles, smartphones et tablettes, puis de changements de plans, notamment en ce qui concerne Windows 8 et… WebOS. Car si ce dernier a été officiellement « abandonné », HP a annoncé par la suite qu’il deviendrait open source et que son code serait donc accessible à tout un chacun.

HP a donc annoncé pour la première fois le nom de cette version open source de WebOS, et il est particulièrement logique : Open WebOS. Et, tant qu’à faire, HP a publié un calendrier des modifications prévues, et elles sont nombreuses.

open webos

À chaque mois correspond un ou plusieurs changements majeurs. Le mois de janvier est notamment consacré au passage du code source sous licence Apache 2.0, ce qui nous permet donc de savoir enfin ce que HP prévoyait de ce côté-là. Le mois de mars sera en outre particulièrement important, car Open WebOS va basculer vers un noyau Linux standard, ce qui va largement augmenter la base matérielle sur laquelle il pourra être installé.

La situation évoluera ensuite jusqu’au mois d’août où une bêta sera proposée. Puis en septembre, ce sera la version 1.0 finale. L’accès aux préversions dépendra ensuite du statut de l’utilisateur. S’il s’agit d’un développeur, il pourra récupérer et installer les moutures en travaux pour les utiliser sur une Touchpad. Les utilisateurs standards quant à eux devraient attendre au minimum la bêta pour se pencher sur Open WebOS.

Les différences avec le WebOS actuel seront donc très nombreuses au point qu’il sera difficile de dire que l’un est une version ultérieure de l’autre. À noter également que HP a publié la version 2.0 d’Enyo, le framework d’applications pour Open WebOS. Il se distingue notamment de son prédécesseur par la prise en charge de tous les navigateurs, ce qui permet de tester les applications HTML5 plus facilement.
Source : HP
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 26/01/2012 à 11:22

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;