Fermeture de Megaupload : les conséquences sur le trafic en France

L'hécatombe la chemise 90
La fermeture forcée de la galaxie Mega, Megaupload et Megavideo en tête, a-t-elle eu des répercussions importantes sur les réseaux ? C’est la question que nous avons posé aux FAI français, d’autant plus que cette fermeture a été conjointe à celle de la galaxie Allo (Allostreaming, Alloshowtv, Allomovies, etc.) et qu’elle a été suivie par une vague de restrictions des sites concurrents (Videobb, Fileserve, FileSonic, VideoZer, Uploadbox, X7.to, MixtureVideo, PurVid, etc.).

MegaUpload

Une baisse de trafic réelle, mais brève

Selon Bouygues Télécom, « le trafic a baissé de 12 % le lendemain de la fermeture de Megaupload ». Une information confirmée par le patron de Bouygues Télécom il y a quelques heures lors de la présentation de la nouvelle Bbox Sensation.

Bouygues n’a pas souhaité nous en dire plus, que ce soit sur les journées suivantes ou sur la nouvelle répartition de la consommation en fonction des protocoles. Un FAI concurrent, qui n’a pas souhaité que l’on divulgue son identité, nous a cependant affirmé « qu'à l'heure fatale jeudi soir il y a eu un gros trou d'air de façon instantanée quand on s'amuse à mettre en parallèle les graphiques de l'ensemble des liens d'interconnexion ».

"La nature a horreur du vide"

Un évènement rare, qui a cependant été rapidement résorbé. Le FAI nous a ainsi assuré que « la nature ayant horreur du vide, le trafic est revenu en volumétrie ». Comment ? A priori, mais ce n’est qu’une théorie pour le moment, le Peer-to-Peer (P2P) a en partie repris le relai. Hadopi ne ferait-il plus peur ?

Notez que d’autres FAI (Orange, SFR, Iliad, etc.) n’ont pas encore répondu à nos questions, et que Numericable n’a pas souhaité donner de détails à ce sujet, jugeant que la fermeture de Megaupload est encore trop récente « pour mesurer l’impact en quelques jours ».

Quant à la consommation de vidéo à la demande de la part des abonnés Numericable, elle fluctue surtout « en fonction des sorties des films » et non pas de la fermeture ou non de sites comme Megaupload et Megavideo.

Cogent confirme la faible influence de MU dans le monde

Enfin, notre confrère ZDNet a pour sa part interrogé les spécialistes du transit comme Cogent, Interoute et Covage, intermédiaires indispensables pour tous les grands sites et les FAI. Cogent, l’un des leaders du secteur, n’a ainsi « pas perçu de changement significatif depuis la fermeture du site ».

Il n’agit néanmoins d’une analyse au niveau mondial et non français. Ce constat a cependant été partagé par Interoute et Covage. Est-ce une preuve que l’importance de Megaupload a été quelque peu exagérée ?
Publiée le 24/01/2012 à 20:44
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité