SOPA/PIPA/ACTA : Anonymous déface le site de la FTC américaine

Et n'en a pas terminé 165
Le groupe de hackers Anonymous n’en finit plus de faire parler de lui. Les membres en sont actuellement très actifs, en représailles très nettes contre les entreprises et les gouvernements ayant soutenu, de près ou de loin, les projets de lois américaines SOPA et PIPA. En France par exemple, les sites de l’Élysée et Hadopi.fr ont ainsi été attaqués. Et Anonymous frappe encore : le groupe s’en est pris cette fois à la Federal Trade Commission américaine.

anonymous

La puissante FTC possède un site dédié à la sécurité en ligne à l’adresse « http://onguardonline.gov/ ». Le site est actuellement hors ligne car il a subi les assauts d’Anonymous qui a une fois encore dégainé son canon à DDoS (attaque par déni de service). Des dizaines de milliers de machines se sont ainsi tournées vers le site qui a succombé sous le nombre élevé de requêtes.

Cependant, avant que le site ne passe hors ligne, sa page d’accueil avait été remplacée par un message des Anonymous. Dans ce dernier, le « collectif » s’en prend aussi bien aux projets SOPA et PIPA qu’à ACTA et annonce qu’une « guerre » sera déclarée contre l’internet « corporate » si ces projets venaient à être votés, détruisant « des dizaines et des dizaines de sites gouvernementaux et d’entreprises ».

Anonymous frappe fort dans la menace en indiquant que des centaines de serveurs leur obéissent déjà et qu’il ne suffit que d’un signal pour déchainer les enfers. Ils avertissent que des données personnelles comme des emails, des détails de comptes bancaires ou même de sites de rencontres pourraient être ainsi révélés. Anonymous publiait d’ailleurs dans le message d’origine certaines informations de contacts de membres du personnel de la FTC.

Anonymous est particulièrement actif depuis la fermeture de Megaupload et le groupe promet que ce n’est pas terminé.
Publiée le 24/01/2012 à 14:45 - Source : TNW
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité