Nokia et Microsoft confirment l'intégration de Nokia Maps dans Bing

Chabadabada, chabadabada... 71
Il y aura bientôt un an, Microsoft et Nokia signaient un partenariat important portant sur plusieurs domaines. Depuis, le constructeur finlandais concentre sa production de smartphones sur Windows Phone 7. Mais Nokia possède également quelques technologies bien particulières qui intéressaient Microsoft au plus haut point, notamment tout ce qui touchait à la cartographie. Et, justement, les deux sociétés viennent de renforcer leurs liens.

nokia drive lumia 

D’abord les smartphones, ensuite les cartes routières

Depuis l’année dernière, Nokia a décidé d’embrasser Windows Phone 7 et Bing. Pour ce dernier, le constructeur n’était pas le premier puisque RIM notamment l’a intégré dans ses BlackBerry, de même qu’Apple dans iOS (mais pas par défaut). L’accord a accouché notamment du Lumia 800 qui a réçu de nombreuses critiques positives et est largement mis en avant par Microsoft depuis. Un modèle 900 a en outre été présenté durant le CES : réservé aux États-Unis, il est compatible LTE et s’appuie sur un écran de 4,3 pouces, contre 3,8 pour le 800.

Mais Microsoft était également intéressé par des technologies que possède Nokia et dont le Lumia 800 profite d’ailleurs. Elles ont trait à la cartographie, le portefeuille de brevets s’étant passablement enrichi d’ailleurs depuis l’acquisition de la société Navteq en 2007. C’est la raison pour laquelle on ne trouve pas Bing Maps sur le Lumia mais Nokia Maps. Et puisque Nokia fait mieux, Microsoft est évidemment intéressé par une reprise de ces technologies. Dont acte.

Bing Maps deviendra dans la pratique Nokia Maps

Le PDG de Nokia, Stephen Elop, a accordé une interview au site Pocket-lint et il est devenu clair que les liens entre les deux firmes allaient se multiplier. Elop a ainsi confirmé que Microsoft allait bien utiliser les technologies de Nokia directement dans Bing Maps. Une intégration prévue mais dont les détails n’avaient pas été donnés. Et c’est justement dans ces derniers que se cachent certains éléments « amusants ».

L’objectif étant de rendre à César ce qui appartient à César, la consultation de Bing Maps affichera de temps en temps le logo de Nokia. Mais là cette décision aura des conséquences ubuesques, c’est que Bing Maps est utilisé par d’autres appareils que ceux de Microsoft. En l'occurrence, ceux de RIM. Conséquence : les utilisateurs de BlackBerry se servant de Bing Maps vont voir de temps en temps le logo d’un concurrent sur leur écran.

Et ce n’est pas fini

Elop résume la situation avec Microsoft comme un échange donnant-donnant : « Une partie de la relation que nous avons établie avec Microsoft est que nous parions clairement sur la plateforme Windows Phone. [En échange], ils parient sur notre plateforme basée sur la géolocalisation : cartographie, navigation et ainsi de suite. »

En clair, cela signifie que la cartographie n’est qu’un début. Microsoft est certainement intéressée par d’autres produits, mais la firme devra visiblement convaincre Nokia. Le Lumia 800 est peut-être un excellent smartphone, mais le finlandais s’est mis dans une position de concurrence en embrassant Windows Phone 7.

Nokia n’est plus en effet qu’un constructeur parmi d’autres même si cela n’est pas tout à fait vrai dans la pratique. Face à lui, des géants tels que HTC et Samsung ne relâchent pas la pression. Nokia possède pourtant des arguments bien définis comme Maps et surtout Drive. Le Lumia 800 est, de fait, le seul smartphone sous Windows Phone à être livré avec une application de navigation GPS complète. Il y a de grandes chances que le constructeur souhaite garder pour lui ce genre d’argument.

Quoi qu’il en soit, Stephen Elop a confirmé durant l’interview que ce nouvel accord influait sur la balance de la relation avec Microsoft. En fait, les deux sociétés sont maintenant tellement proches qu’elles ne peuvent qu’engendrer et alimenter les rumeurs de rachat. Après tout, Microsoft est particulièrement enthousiaste sur le Lumia 800 et, si la firme venait à racheter Nokia, elle disposerait comme Apple et RIM de la maitrise du matériel et du logiciel. Les constructeurs utilisant Windows Phone 7 seraient cependant quelque peu fâchés.  
Publiée le 20/01/2012 à 17:36 - Source : Pocket-lint
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité