S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Sony Ericsson : de lourdes pertes et des livraisons en baisse

Mais les smartphones se portent bien

Sony Ericsson, désormais Sony depuis le rachat par ce dernier de la part d’Ericsson en octobre dernier, vient de publier son bilan financier pour le dernier trimestre 2011. Et il est loin d’être fabuleux, avec une forte baisse des livraisons de téléphones. La firme affiche ainsi de fortes pertes.

Sony Xperia PLAY

Avec 9 millions de téléphones livrés, Sony réalise un quatrième trimestre particulièrement médiocre, alors que son précédent trimestre était déjà moribond avec 9,5 millions d’unités livrées. À titre de comparaison, Sony Ericsson avait livré 11,2 millions de téléphones fin 2010.

Adieu les téléphones classiques

Cette mauvaise performance s’explique en partie par l’abandon total des téléphones classiques au profit des smartphones. La firme explique d’ailleurs que ses livraisons de « feature phones » se sont effondrées. A contrario, ses smartphones ont signé une augmentation de livraisons lors de cette période. Les Xperia ont d’ailleurs représenté 80 % de ses livraisons, et dès cette année, ils devraient représenter l’intégralité des ventes.

Cette n’a cependant pas empêché Sony Ericsson d’afficher un chiffre d’affaires de 1,288 milliards d’euros, en recul de 19 % par rapport au précédent trimestre et de 14 % par rapport au dernier trimestre 2010. La faute à un prix moyen des téléphones de seulement 143 € contre 166 € le trimestre précédent.

Des pertes et une restructuration

Sony Ericsson annonce de plus une marge brute de seulement 24 %, contre 30 % un an auparavant. Résultat, la co-entreprise dévoile une perte nette de 207 millions d’euros pour son dernier trimestre, pour un total de 247 millions d’euros de pertes sur toute l’année 2011. En 2010, la firme était bénéficiaire de 90 millions d’euros.

Notez que pour faire face à ses difficultés, la société a commencé à se restructurer, ce qui a entrainé des coûts de 93 millions d’euros lors du dernier trimestre 2011. Cette restructuration devrait être totalement complétée fin 2012. D’autres charges sont donc à prévoir lors des prochains trimestres. Sony Ericsson, ou plutôt Sony désormais, est loin d’avoir sorti la tête de l’eau.

10 % du marché Android ?

Enfin, la société estime qu’elle a capté 10 % du marché des smartphones Android en volume et 7 % en valeur lors du quatrième trimestre 2011. Et elle table sur une très forte croissance en 2012.
Source : Sony Ericsson
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/01/2012 à 15:11

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;