S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft enrichit Windows 8 de fonctions de RAID dynamique

2 + 2 = 10

Après une période plutôt calme, Microsoft accélère le rythme de parution des billets sur le blog officiel de Windows 8. Après un dernier article sur les fonctions de récupération Refresh et Reset, l’éditeur continue avec les Storage Spaces. Un nom qui n’est pas inconnu puisque des sites spécialisés en avaient parlé début décembre. Microsoft en détaille désormais son fonctionnement.


storage space 

Le rassemblement des disques durs dans un espace unique

Les Storage Spaces rappelleront de bons souvenirs à tous les utilisateurs qui regrettent la disparition des Drive Extenders. Ces derniers, qui étaient présents dans Windows Home Server mais qui ont disparu avec la version 2011, permettaient d’assembler plusieurs disques durs pour en créer un espace unique. Cet espace pouvait alors être partitionné à loisir, sans tenir compte des limites physiques des disques et l’utilisateur pouvait ajouter un nouveau disque à l’espace quand il le souhaitait.

Le Storage Space propose le même type de fonctionnalité. On peut ainsi réunir plusieurs disques physiques au sein d’un Pool. L’ajout physique de disques dans la machine peut se traduire par un complément dans ce Pool, au choix de l’utilisateur. La fonction ne peut s’activer que lorsqu’au moins deux disques peuvent être réunis de cette manière. Une fois l’espace mis place, il est utilisable comme un « gros disque » et qui peut donc être découpé comme tel.

Détail important : les disques utilisés n’ont aucune obligation de respect d’égalité des tailles. On peut très bien associer un disque de 1 To et un autre de 2 To. L’un peut en outre être interne et l’autre externe. Des capacités existant déjà avec certains systèmes de fichiers tels que ZFS ou btrfs, comme le rappelle Ars Technica.

La protection des données

Mais le véritable aspect du Storage Space n’est pas de rassembler les disques, mais de protéger les informations qui y sont contenues. La fonctionnalité reprend les concepts du RAID mais pas sa nomenclature. Cette protection peut se faire de deux manières différentes, et l’on emploiera l’une ou l’autre méthode en fonction de ses besoins.

Le grand objectif du Storage Space est d’accorder une résilience aux pannes pour les données. Le premier moyen d’y parvenir est de recourir à des copies miroir, comme dans le cas d’un RAID 1. Les fichiers possèdent alors au moins un exemplaire supplémentaire. Deux copies d’un fichier peuvent être réalisées, mais il s’agit d’une option que l’utilisateur doit activer manuellement (il y a donc trois instances d’un même fichier).

storage space 

La répartition des données se fait de manière homogène. Quand l’un des disques durs rencontre une défaillance matérielle, le ou les disques restants permettent de reconstituer les données. Les fichiers sont en effet découpés en « pavés » de 256 Mo répartis sur les disques du Space. La disparition d’un disque provoque la réallocation automatique des pavés sans intervention de l’utilisateur.

L’autre méthode s’appuie sur la parité et accompagne les données de l’utilisateur de certaines informations de redondance utilisées pour reconstituer les fichiers en cas de panne, comme le ferait un RAID5. Microsoft explique que si le concept peut être similaire aux répliquas de la première méthode, la parité utilise l’espace disque de manière plus efficace, au prix toutefois d’opérations d’entrées/sorties plus nombreuses. L’impact sur les performances est donc plus important.

C’est pour cette raison que la parité sera davantage adaptée à des Spaces dédiés aux données multimédias, telles que des films HD réalisés avec le caméscope familial. Ces larges fichiers disposent en effet de longues périodes de lecture et écriture séquentielles et n’ont pas souvent besoin d’être mis à jour.

Toutes ces protections peuvent être mariées avec la fonction de chiffrement des données BitLocker.

L’allocation finale et les espaces virtuels de données

Les Storages Spaces utilisent l’allocation fine, une technique que l’on trouve habituellement dans le monde des serveurs. Dans le cas de Windows 8, cela signifie que l’on pourra par exemple créer un disque virtuel de 10 To, même si l’on ne possède que deux disques de 2 To. Pourquoi ? Explications.

storage space

Dans le cas d’une machine personnelle, on peut avoir déjà en tête une utilisation précise comme le stockage de nombreuses vidéos de poids très important. On créé alors un disque virtuel de 10 To qui servira exclusivement à leur stockage. On peut commencer par deux disques internes de 2 To, pour une limite physique de 4 To. Lorsque l’on approche de cette limite, Windows 8 avertit l’utilisateur qu’il doit ajouter des disques pour compléter l’espace.

 storage space 

L’avantage est évident : le disque virtuel dispose d’une organisation unique, et l’utilisateur ne s’occupe pas de répartir ses données en fonction des disques. Quand l’espace vient à manquer, il peut ajouter un disque dur externe en eSATA ou en USB 3.0 ou Firewire. Avec ces deux dernier, il peut d’ailleurs chainer les disques et continuer à en ajouter jusqu’à arriver à la limite du disque virtuel, autrement dit 10 To dans l’exemple. Bien entendu, on peut tout à fait créer un disque virtuel de 50 To avec un premier disque physique de seulement 1 To.

Toutes les fonctionnalités seront présentes dans la bêta

Microsoft indique dans son billet que la version de Storage Space présente dans la Developer Preview de Windows 8 est très incomplète et ne prend en charge que des disques virtuels de moins de 2 To. Dans la bêta, prévue pour fin février, toutes les fonctionnalités seront actives et la limite de taille aura disparu.

Il faut signaler toutefois deux éléments absents. Premièrement, les Storage Spaces ne gèreront pas le démarrage du système. La fonction va donc s’adresser aux machines dotées d’au moins deux disques, le premier étant utilisé pour le système (SSD ?). Deuxièmement, et malgré les nombreux détails donnés, Microsoft n’a pas abordé le sujet de ReFS, un système de fichiers devant normalement être associé aux Spaces.
Source : Microsoft
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 06/01/2012 à 11:25

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;