S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Les avertisseurs de radars sont désormais interdits en voiture

Du moins s'ils avertissent des radars

Les mordus de nouvelles technologies au volant devront être plus prudents. Le décret du 3 janvier 2012 sur les diverses mesures de sécurité routière a été publié au Journal officiel. Adopté dans la lignée de la loi LOPPSI du 14 mars 2011, il ajoute au Code pénal une pluie d’infractions. C'est lui qui interdit désormais les avertisseurs de radars au volant. Le texte réprime aussi plus lourdement l'usage de téléphone ou des TV au volant.

inforad radars
L'application Inforad

Avec ce décret, seront désormais interdits les avertisseurs de radars en voiture. Une interdiction sanctionnée d'une amende de 1 500 € et d'un retrait de six points du permis. Ce n’est pas seulement l’usage qui est interdit, mais aussi la simple détention et le transport de ces avertisseurs. Le texte dans sa forme brute réprime les « dispositifs ou produits visant à avertir ou informer de la localisation d'appareils, instruments ou systèmes servant à la constatation des infractions à la législation ou à la réglementation de la circulation routière. »

Plusieurs constructeurs (Coyote, Inforad, etc) ont basculé leur produit en dispositif d'aide à la conduite qui alertent désormais sur les zones dangereuses, non plus sur la localisation exacte des radars. Il reste qu'on voit mal comment les forces de l'ordre parviendront à purger les téléphones mobiles des applications non mises à jour, notamment celles enrichies par les utilisateurs...

Mais ce n’est pas tout. Le décret vient aussi aggraver les sanctions réprimant l'usage d'un téléphone tenu en main. Dans ce cas, l'amende passe de 35 à 135 € et le retrait de points de deux à trois points.

Enfin, le visionnage d'un écran de télévision par le conducteur est désormais puni non plus de 135 euros comme avant, mais de 1 500 €. Le retrait de points de deux à trois points et la saisie de l’appareil est désormais automatique. Dans le Code de la route, le texte interdit déjà aujourd’hui « le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d'un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d'un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 04/01/2012 à 09:12

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;