PCi Labs : l'APU A8-3870K d'AMD et son ventirad sont là, nos impressions

Ou Black Edition, ça dépend où l'on lit 23
Il y a peu, nous évoquions de nouveaux APU chez AMD, officialisés depuis et disponibles depuis quelques jours : les A8-3670K et A8-3870K. Une appellation « K » qui n'est pas sans rappeler certains modèles d'Intel et qui indique la même chose : ils sont débridés pour ce qui est de l'overclocking. Ils viennent d'arriver aux labos, nous allons ainsi pouvoir nous pencher sur leur cas.

AMD APU A8-3870K AMD APU A8-3870K

Et c'est un modèle commercial, dans sa version boîte que nous avons pu recevoir. L'occasion de voir le ventirad que propose le constructeur pour ces modèles d'un TDP de pas moins de 100 watts. Et il ne faudra pas ici s'attendre à des merveilles puisqu'il s'agit d'un modèle assez basique, sans la moindre trace de cuivre. Dommage pour un APU proposé à 130 / 150 € environ, tout de même.

Le ventirad de la version boîte : on aurait aimé un modèle un peu moins « cheap »

Ils ne sont d'ailleurs pas sans rappeler le ventirad proposé avec des versions d'entrée de gamme, comme l'A4-3400, bien qu'il soit un peu plus imposant :

AMD APU A8-3870K AMD APU A8-3870K

Nous n'avons par contre pas noté de souci de frottement comme sur ce dernier, et l'ensemble s'est avéré silencieux lors de nos tests, alors que le BIOS de la carte mère était réglé sur « Standard » au niveau de la gestion de sa vitesse.

AMD APU Llano A4-3400 AMD APU Llano A4-3400
Le ventirad de l'A4-3400, plus compact que celui de l'A8-3870K

Pour le reste, la boîte plutôt compacte embarque le processeur et un simple autocollant AMD Vision. On s'amusera d'ailleurs de voir que la dénomination A8-3870K n'est mentionnée nulle part par le constructeur qui n'évoque qu'un A8-3870 et une version « Black Edition ». La faute à un retournement marketing de dernière minute qui n'aurait pas été répercuté sur les packagings ? Mystère.

AMD APU A8-3870K AMD APU A8-3870K

A8-3870K : un A8-3850 débridé, avec 100 MHz de bonus

Pour rappel, outre son côté débloqué, l'A8-3870K apporte assez peu de choses par rapport à un A8-3850. En effet, sa partie graphique est toujours une Radeon HD 6550D cadencée à 600 MHz et disposant de 400 unités de traitement. 

On retrouve aussi le cache L2 de 4 Mo qui accompagnent les quatre coeurs. Leur fréquence ne grimpe d'ailleurs que de 100 MHz puisque la fréquence finale est de 3 GHz, contre 2.9 GHz pour le modèle précédent. Le Turbo Core n'est toujours pas de la partie, puisqu'il est réservé aux modèles dotés d'un TDP de 65 watts.

AMD APU  AMD Llano Slide

Ces quelques différences auront néanmoins assez peu d'effet sur le tarif final, puisque pour rappel, un A8-3850 se négocie aux alentours de 120 €. Il n'est donc question que de 10 à 20 € en plus, environ.

Coefficient CPU et GPU débridés : attention au support dans les BIOS

Du côté du BIOS, on verra donc apparaître surtout des coefficients qui peuvent aller au-delà de ce qui était permis avec un A8-3850, comme on peut le voir avec cette capture effectuée sur notre F1A75-I Deluxe d'Asus :

A8-3870K BIOS Black Edition A8-3870K BIOS Black Edition

Le coefficient peut donc en l'état évoluer de 8 à 47 sur ce modèle. Pour la partie graphique intégrée, nous n'avons pas accès à la fréquence, espérons que cela vienne avec une prochaine mise à jour UEFI.

Nous verrons rapidement ce que cela nous permet d'atteindre dans la pratique, sans toucher le moins du monde au bus HyperTransport.

Nos premiers tests : on a même utilisé de la DDR3 signée AMD

Pour le moment, nous avons effectué quelques relevés dans plusieurs de nos outils de test. La machine exploitait notre alimentation HCG 620 watts d'Antec, un SSD Intel 510 Series de 250 Go, et même 2x 4 Go de mémoire AMD que le constructeur a récemment mis à notre disposition.

AMD APU A8-3870K AMD APU A8-3870K

En effet, comme nous vous le disions récemment, Patriot s'est récemment associé à la marque pour vendre ses modules de DDR3. Nos modèles font partie de la gamme Entertainement et fonctionnent à 1600 MHz en CL9 (9-9-9-24 @ 1.5 V).

Commençons par nos résultats sous Cinebench R11.5 en 64 bits :

AMD APU A8-3870K

x264 HD Benchmark nous donne les résultats suivants :
  • 1ère passe : 104.33 fps
  • 2nde passe : 20.66 fps
Du côté de Blender, il nous aura fallu 48.94 secondes pour arriver au bout de notre scène de test, 7-Zip aura nécessité 161 secondes pour la compression de notre ensemble de gros fichiers alors que notre outil PCi Par2 MT affiche un résultat de 105 secondes en 64 bits.

Un demi Core i7 3820... bien plus abordable, avec un IGP efficace en bonus

À titre de comparaison, on arrive donc approximativement à des scores qui sont à la moitié du Core i7 3820 d'Intel (Sandy Bridge-E), cadencé entre 3.6 et 3.9 GHz, qui est aussi deux fois plus cher, sans partie graphique, et nécessite une plateforme bien plus coûteuse.

Nous avons ensuite décidé de tester les performances en 3D avec DiRT 3, en mode DirectX 11 « Medium » à différentes définitions : 
  • 1280x720 - AA 0x : 54.32 fps
  • 1280x720 - AA 4x : 43.10 fps
  • 1680x1050 - AA 0x : 34.15 fps
  • 1680x1050 - AA 4x : 27.59 fps
  • 1920x1080 - AA 0x : 30.20 fps
  • 1920x1080 - AA 4x : 24.42 fps
Du côté de la consommation à la prise, elle est de 32 watts environ au repos, de 90 à 100 watts lors de notre test 1080p sous DiRT 3 et de 115 watts lors de notre test sous Cinebench multi CPU (80 watts en mono CPU).

Notez enfin que, bien qu'au format Mini ITX, notre carte mère (sur laquelle nous reviendrons bientôt) propose d'un port PCIe x16. De quoi pouvoir même utiliser une Radeon HD 7970 :

AMD APU A8-3870K
Publiée le 03/01/2012 à 15:51
Publicité