S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

VoD par abonnement : TF1 et M6 ensemble pour contrer Netflix ?

L'alliance des winners

Alors que Netflix se rapproche plus que jamais de l’Europe, avec notamment l’ouverture de son siège européen au Luxembourg, la concurrence en France s’active. TF1 et M6, encore absents de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD), pourraient bien s’allier pour contrer la concurrence française et Netflix. Selon l’Express, des discussions entre les deux chaînes ont eu lieu ces derniers mois.

CanalPlay Infinity SVOD

À ce jour, seule Canalplay Infinity de Canal+ propose de la SVOD. Lancé en exclusivité chez SFR le mois dernier et disponible sous peu sur Freebox et Bbox, le service s’apprête à être particulièrement concurrencé dans les semaines et mois à venir.

Dailymotion, Allocine, iCinema

Outre Netflix, dont l’arrivée en France est encore loin d’être datée, n’oublions pas Dailymotion, qui a dévoilé la nouvelle en juin dernier, ainsi qu’Allocine et iCinema, la future évolution de Free Home Vidéo. Reste à savoir si ce type d’offres va connaître le même succès qu’aux États-Unis, où Netflix compte plus de 20 millions d’abonnés. Mais son offre est sans comparaison possible avec les offres françaises.

Concernant Netflix, rappelons que ce dernier a assuré qu’il tenterait d’investir la France, mais qu’il ne sera en aucun cas le premier pays européen. Il devrait plutôt s’agir du Royaume-Uni, de l’Irlande et sûrement de l’Espagne.

Le problème de la régulation

« Nous irons partout » a ainsi assuré en octobre dernier Ted Sarandos, qui s’occupe de l’acquisition du contenu chez Netflix. « Mais il reste à en déterminer l’ordre. Nous nous concentrons sur les marchés où l’Internet haut débit est avancé et où le contexte économique nous est favorable. En France, pour l’instant, le marché est un peu trop régulé. »

Si Ted Sarandos ne s’est pas montré plus précis quant à la régulation du marché français, Rémi Tereszkiewicz, le directeur général délégué de Videofutur, nous expliquait en juin dernier le problème auquel font face les sociétés en France :

« Aujourd'hui, construire une offre purement "SVOD" à l'instar de ce que propose Netflix depuis quelque temps n'est pas possible en France. La restriction des contenus à 36 mois et plus, imposée par la règlementation, empêche d'inclure dans l'offre des films récents qui représentent pourtant la grande majorité des consommations. Et le choix proposé sur ces titres anciens n'est pas assez important pour apporter une promesse d'exhaustivité, comme le DVD peut le faire. »

Contactés pour avoir confirmation ou infirmation de cette nouvelle, TF1 et M6 n’ont pas décroché à nos appels.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/12/2011 à 16:27

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;