Thaïlande : l'un des défis les plus importants de l'histoire de Western Digital

Et de l'histoire du pays tout court 32
Alors que Western Digital commence petit à petit à sortir la tête de l’eau en Thaïlande, la firme américaine nous a livré des documents internes assez intéressants sur sa gestion de la catastrophe depuis deux mois.

Western Digital Thailande
John Coyne, le patron de WD, trône fièrement le 1er disque dur de l’usine de Bang Pa-in, qui a relancé sa production le 30 novembre dernier.

"Il reste beaucoup à faire"

Avec déjà plus de 300 millions de dollars dépensés pour nettoyer ses usines inondées et remplacer ses équipements, Western Digital a néanmoins encore du pain sur la planche pour retrouver ses niveaux de production d’antan. Son concurrent a en effet déjà annoncé que le retour à la normale ne devrait pas arriver avant… fin 2012.

« Il reste beaucoup à faire, mais nous ne pourrions pas être plus satisfaits des efforts déjà fournis et des résultats obtenus jusqu'ici, y compris du soutien considérable que nous ont apporté nos fournisseurs et nos clients stratégiques » a notamment affirmé il y a quelques jours John Coyne, le PDG de Western Digital.

Western Digital Thailande 
L'évolution de la situation en Thaïlande ces deux derniers mois

Comme on peut le voir sur la capture ci-dessus, la situation depuis octobre dernier s’est grandement améliorée, même si au 7 décembre, certaines zones du pays sont encore durement affectées par les inondations.

Concernant les usines de Western Digital, l’image ci-dessous montre les avancées considérables réalisées par la firme entre le 21 octobre et le 30 novembre.

Western Digital Thailande

Les défis les plus importants depuis sa création

Dans un autre document de Wester Digital, envoyé cette fois à ses partenaires professionnels (revendeurs, spécialistes informatiques, etc.) et que nous nous sommes procuré, le n°1 des ventes de disques durs affirme qu’il reste encore prudent. « Nous procédons dans le même temps à des ajustements temporaires, dans le but de réduire les coûts. Il s'agit notamment d'adapter les horaires de travail sur les chaînes de production, de rallonger les périodes de fermeture pendant les vacances, de rationaliser certaines ressources et de restreindre les déplacements. »

La société explique ainsi à ses partenaires que les inondations en Thaïlande « présentent des défis à relever parmi les plus importants depuis sa création, il y a 41 ans ». Conscient que les problèmes d'approvisionnement des disques durs ne sont pas sans présenter des difficultés pour l’activité de ses partenaires, Western Digital assure faire « tout pour satisfaire vos demandes de la manière la plus juste, à l'heure où nous devons composer avec nos contraintes et celles de nos fournisseurs ».

Western Digital Thailande
La plupart des usines de Western Digital sont désormais nettoyées et en état de marche

Plus de la moitié des employés de WD sont en Thaïlande

Enfin, le fabricant affirme que sur ses 65 000 collaborateurs dans le monde, il en compte 37 000 rien qu’en Thaïlande, ce qui prouve l’importance du pays dans le fonctionnement de la société. « Nous avons interrompu la production dans nos usines à la mi-octobre, mais pas le paiement des salaires de nos 37 000 collaborateurs basés en Thaïlande » tient cependant à préciser WD. « Nous nous sommes organisés pour leur offrir, à titre provisoire, des hébergements, douches, zones de repos, cantines ainsi qu'une hotline en cas d'urgence. »
Publiée le 16/12/2011 à 18:20
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité