S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Un Observatoire pour évaluer le numérique dans l’économie

Startup, Open Data, formation...

L’Observatoire du Numérique (OdN) a été installé aujourd’hui par Éric Besson, consacré par un portail dédié observatoire-du-numerique.fr.

Il devra fournir aux acteurs et au grand public des informations statistiques et économiques pour apprécier le poids du numérique dans l’économie. « Cet Observatoire a pour mission, d’une part, de mobiliser et de diffuser l’information statistique relative à la production et à l’utilisation des STIC (services et des technologies de l’information et de la communication) en France et, d’autre part, de piloter des études sectorielles ou prospectives sur l’économie numérique. Il s’appuiera sur des contributions publiques et privées pour remplir sa mission d’études économiques et statistiques » indique le site officiel.

Outre « une meilleure compréhension des besoins du secteur en termes d’emplois et de formations » l’OdN va également scruter « la mise en oeuvre de la politique d’Open Data et plus généralement la diffusion des outils et de la culture du numérique dans l’administration et les entreprises feront également partie des thèmes de travail ».

Observatoire du numérique

Dans le premier numéro de sa revue Synoptic, l’OdN estime que les secteurs producteurs des STIC « représentent 4,1 % du PIB, un chiffre comparable à l’Allemagne, emploient 2,8 % des salariés (2,4 % en Allemagne) et réalisent 20,4 % de la dépense intérieure R&D des entreprises ». Cependant, ces évaluations sont encore délicates à évaluer en l’absence d’un comité centralisant l’ensemble des données existantes. L’OdN devra ainsi fournir des statistiques, des études et des diagnostics des TIC pour évaluer la « contribution [du numérique] au développement économique et à la création d’emplois. »

Des membres publics-privés

Les membres de l’OdN sont nommés par arrêté. La structure est divisée en deux instances : le comité d’orientation stratégique et le comité exécutif avec des membres privés et publics. « La première instance sera coprésidée par Guy Roussel, vice-président du comité stratégique de la filière des STIC et Gilles Babinet, président du Conseil national du numérique ». Le comité exécutif sera présidé par Jean Mounet, vice-président de la société Sopra Group. « Le secrétariat général sera assuré par la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS) du Ministère de l’Économie,des Finances et de l’Industrie ».

Parmi les membres du comité, signalons le Syntec Numérique, la Fédération Française des Télécoms, la Fevac, l’Acsel, l’AFDEL, le Medef, la CFDT, la CGT, FO, etc. On trouve également le Trésor, le CGIET, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel ou encore l’ARCEP, mais non encore le monde de la Culture, relégué à un rang périphérique parmi les "cercles" du numérique dans l’économie (voir schéma issu de la revue Synoptic n°1).

Selon Gilles Babinet, « le lancement de l’Observatoire du Numérique répond à une demande très forte du secteur du numérique : identifier l’impact de l’économie numérique sur la croissance, sur la productivité et sur l’économie française. Jusqu’à présent, de nombreuses études ont pu être réalisées s’appuyant sur diverses méthodologies et des définitions différentes de ce que l’on entend par numérique. L’Observatoire du Numérique permettra à tous les acteurs d’avoir une visibilité sur le dynamisme du numérique et de réaliser des comparatifs internationaux ».
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 28/11/2011 à 12:04

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;