S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le bilan de la carte musique est "un peu décevant" selon Mitterrand

C'est un peu vrai

Dans Direct Matin, le ministre de la Culture a jugé "plutôt décevant" le bilan de la Carte Musique Jeune. "C’est plutôt décevant. Nous en avons vendu à peine plus de 50 000. Il y avait des défauts techniques – mauvaise ergonomie du site, communication fragile – mais nous avions surtout un handicap de fond. Nous devions faire admettre à des gens qui font les choses gratuitement qu’il faut les payer. Il fallait aller à l’encontre d’une mauvaise habitude, le téléchargement illégal. Un combat que nous avons démarré tard".

carte musique jeune

"Plutôt décevant" ? En effet, puisque ce chiffre de 50 000 cartes vendues n'a pas bougé depuis le 10 décembre 2010 ou le 17 décembre 2010 (voir nos actualités relatives).

Quelle société privée aurait pu tenir après une année passée à contempler son échec ?

Le ministre croit cependant toujours en ce coup de pouce fiscal pour l’industrie musicale : alors que les parlementaires peu mélomanes ont divisé par deux le budget de la Carte Musique, le ministre y voit surtout l’effet de la crise. « C’est un signal de l’austérité générale mais je veux me battre pour que cela ne soit pas mis en œuvre si la carte physique marche bien ».

Un signal d’austérité général ? Le député UMP Gilles Carrez, auteur de l’amendement divisant par deux ce budget, risque d'être un peu déçu. Voilà son argumentaire : « D’une part, il semble que cette mesure n’a pas produit les effets escomptés puisque, sur 25 millions d’euros de dépenses prévues pour 2011, les deux tiers n’ont pas été consommés faute d’attirer suffisamment les jeunes internautes. D’autre part, même si l’objectif initial paraît louable, il peut aujourd’hui paraître incongru de subventionner l’achat de musique en ligne qui se traduit, en pratique, par un effet d’aubaine au détriment du redressement des comptes publics. Enfin, le dispositif actuel n’est pas ciblé sur la création artistique française, ni même sur les nouveaux talents, de sorte qu’il ne répond pas à un éventuel objectif de soutien à la création. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 25/11/2011 à 11:57

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;