La production des dalles 2048x1536 de l'iPad 3 aurait commencé

Des lenteurs sur la constitution des stocks à prévoir ? 81
Depuis la sortie de l’iPad 2 et la déception liée à un écran qui est resté identique, les rumeurs vont bon train sur l’arrivée d’un iPad 3 muni d’une dalle très différente. La tablette resterait bâtie autour d’un écran de 9,7 pouces, mais la définition s’envolerait vers du 2048 par 1536. La production de ces dalles aurait commencé, mais l’industrie des écrans ne serait pas réellement préparée à de telles commandes, faisant craindre un taux de problème supérieur à la normale.

iPad 2 Apple tablette tactile

Le défi de l'écran et les yields

La question des « yields » se pose chaque fois qu’un constructeur miniaturise un peu plus un procédé de fabrication. Cela est valable pour la finesse de gravure d’un processeur comme pour la concentration en pixels au sein d’une surface. Les yields représentent le rapport entre le nombre de produits finis passant tous les tests de qualité au terme de toute une chaine de fabrication et celui des matériaux qui entrent dans la chaine. Plus le processus de construction est maitrisé, plus les yields augmentent.

La question se pose particulièrement pour Apple depuis que Richard Shim, analyste chez DisplayResearch, a indiqué à CNet que la production des dalles de l’iPad 3 avait bel et bien démarré. Selon lui, trois constructeurs sont impliqués dans a fabrication de ces dalles : Samsung, Sharp et LG.

Mais comme le rappelle à juste titre Ars Technica, il y a un véritable défi à produire des écrans d’une telle résolution. La définition de 2048 par 1536, au format 4/3, est en effet plus grande que celles des écrans de 24 pouces classiques pour ordinateurs. La différence est qu’elle est ramenée sur une dalle de moins de 10 pouces. La densité de pixels serait alors de 264 par pouce, assez proche donc des 300 qui marquent la frontière de ce qu’Apple nomme Retina : des pixels que l’oeil ne peut plus distinguer tant ils sont proches.

Rhoda Alexander, analyste spécialiste des tablettes et écrans chez iSuppli, a lui aussi indiqué que produire un tel écran était un défi. Il a d’ailleurs rappelé qu’au lancement de l’iPad 1, les problèmes sur les yields représentaient 50 % : la moitié des tablettes produites avaient un problème. Concernant un écran, ce peut être une longue liste d’éléments : un pixel mort, un pixel bloqué, une luminosité incohérente et ainsi de suite. L’analyste ajoute qu’il y aura forcément des problèmes avec les yields, car le même phénomène se produit à chaque étape évolution importante d’une technologie.

Mais quand ? Et à quel prix ?

Si l’iPad 3 dispose bien d’un écran affichant une définition de 2048 par 1536, cela soulève bien entendu des questions. On remarquera que la définition est le double de l’actuelle, soit 1024 par 768. D’un point de vue affichage des éléments, cela crée simplement un rapport de 2, une opération déjà effectuée avec l'indépendance de la résolution sur l’iPhone 4, qui doublait lui les mesures par rapport au 3GS. Cependant, chaque nouveau pixel doit obligatoirement être alimenté par le GPU qui, de fait, doit être plus puissant. La question sera d’autant plus valable avec les jeux.

Une autre interrogation se pose : celle du tarif. La production d’une telle dalle coûte nécessairement plus cher que celle d’un classique 1024 par 768. Ces coûts seront-ils répercutés sur le tarif de l’iPad ? Alors que la concurrence grandit, il ne serait pas pertinent de perdre le prix d’appel de 489 euros.

Enfin, la dernière question est la plus évidente : quand ? Selon les analystes, Apple commencerait à faire des stocks dès le mois de décembre. Resterait alors à attendre la conférence de présentation qui pourrait avoir lieu début 2012.
Publiée le 24/11/2011 à 12:10
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité