S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Mozilla souhaite que Firefox puisse se mettre à jour silencieusement

Des craintes sur la sécurité

Si Firefox a déjà fait parler de lui aujourd’hui avec l’abandon du XUL pour sa mouture Android, le navigateur provoque un autre débat. Le sujet des mises à jour n’est pas nouveau, et il est particulièrement vif depuis que Mozilla a changé de cycle de développement. L’éditeur souhaite désormais recourir à un processus silencieux, mais des mises en garde se font entendre.

firefox

Les mises à jour silencieuses ont été plusieurs fois abordées pour Firefox. Maintenant que le navigateur reçoit une nouvelle version toutes les six semaines, demander à l’utilisateur d’intervenir peut être vu comme une étape fastidieuse. L’idée serait donc de procéder comme Google le fait avec Chrome : les mises à jour s’installent sans aucun signe extérieur, et l’utilisateur a toujours la dernière mouture sans s’en rendre compte. Seule condition : un redémarrage du navigateur.

Pour éviter que l’utilisateur ne se voit interrogé et assiste à une barre de progression pour l’installation, Mozilla propose une alternative. Pendant que Firefox est actif, la mise à jour se télécharge sans avertir l’utilisateur. Une fois la récupération des données terminée, une nouvelle copie de Firefox à jour s’installe dans un nouveau répertoire. Au redémarrage suivant, les deux dossiers sont échangés et Firefox démarre avec la nouvelle version.

La méthode a bien sûr ses avantages. L’utilisateur moyen est du coup certain d’avoir toujours la dernière version, ce qui est intéressant pour Mozilla qui peut diffuser ses nouveautés, et pour l’utilisateur qui les a systématiquement. Il n’a plus non plus à se soucier des mises à jour, des processus souvent rébarbatifs pour le grand public puisqu’ils interrompent l’expérience d’utilisation.

Tandis que Mozilla prévoit l'arrivée du mécanisme pour Firefox 10, Philip Lieberman, président fondateur de Lieberman Software qui développe un gestionnaire de mots de passe, remet en question la sécurité du processus. Selon lui, il sera facile pour des hackers de procéder à une rétro-ingénierie pour trouver le moyen de s’insérer dans le mécanisme. Une rétro-ingénierie d’autant simplifiée que Firefox est open source.

Il estime également qu’un tel choix ne fera pas les beaux jours des entreprises. On peut imaginer cependant que Mozilla aura réfléchi à ce point particulier. Après tout, l’éditeur réfléchit beaucoup actuellement au monde professionnel, comme on a pu le voir avec l’arrivée prochaine de versions disposant d’un support étendu.
Source : Mozilla
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 23/11/2011 à 18:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;