S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Apple brevette la création d'un objet 3D depuis une simple image

Les retombées ? Nombreuses, puissantes, dangereuses

Apple s’est vu accorder récemment un brevet qui pourrait clairement faire la différence avec le temps dans le secteur de la 3D. Le brevet en question vise la reconnaissance d’objets en trois dimensions à partir d’une surface plane. Les retombées potentielles sont particulièrement nombreuses.

apple brevet 3D

La technique consiste donc à analyser une image classique pour en produire un modèle statistique en 3D. Le brevet différencie quatre étapes dans le traitement :
  1. Obtenir au moins une image de l’objet qui doit être identifié ou vérifié
  2. Détecter les éléments principaux de l’image tels que les courbes, les points et contours apparents
  3. Analyser le modèle 3D généré à l’image à l’aide d’un modèle statistique pour vérifier la correspondance
  4. Comparer l’analyse précédente avec des images de référence
Le processus reflète donc l’obligation de disposer d’une certaine banque d’images de référence afin de comparer les résultats obtenus avec ce qui a déjà été fait. Rien n’empêche bien entendu de fournir de telles références dès la base.

De l'automatisation de la reconnaissance des objets

Avec un tel système, Apple faciliterait bien entendu la reconnaissance faciale. Cette dernière n’a rien d’une nouveauté, mais la méthode pourrait produire des résultats plus précis. Rien n’empêche du coup d’imaginer des iPhone et iPad qui se déverrouilleraient une fois placés bien en face du visage de l’utilisateur. La technique pourrait permettre d’atteindre la précision d’autres méthodes biométriques telles que le scan rétinien ou la lecture des empreintes digitales.

Un autre type d’application pourrait être la reconnaissance des objets dans les points de sécurité dans les aéroports. Lorsque les bagages sont passés aux rayons, l’agent de sécurité obtient une image 2D qui n’aide pas toujours à reconnaitre l’objet. La méthode décrite dans le brevet pourrait à terme recréer des représentations 3D des objets dans les valises, permettant aux agents de manipuler à distance l’image avant même d’aller ouvrir le bagage. De manière plus automatisée, on peut imaginer une plus grande fluidité des contrôles de sécurité, exception faite des fouilles aléatoires. Et, bien entendu, une reconnaissance systématique de tous les visages passant devant une caméra.

apple brevet 3D

Tout un monde de coïncidences

Patently Apple, qui se fait l’écho de cette découverte, note plusieurs détails intéressants. Ainsi, le brevet cite plusieurs personnes impliquées : le professeur Kahl Fredrik en tant que principal inventeur, dès 2005, et Jan Eric Solem, qui était précédemment à la tête de la société Polar Rose. Or, cette dernière a été rachetée par Apple en 2010 qui en a hérité de fait plusieurs technologies de reconnaissance faciale pouvant être utilisées dans iOS 5.

Le site revient également sur des rumeurs particulières voulant qu’Apple travaille sur l’intégration d’une prochaine génération de GPU PowerVR de chez Imagination Technologies. Ces puces auraient justement la puissance nécessaire au rendu 3D en temps réel réclamé par la technique de création de modèles statistiques. Or, fait intéressant, Apple possède un peu plus de 20 % d’Imagination depuis 2008. Autre « coincidence » : l’un des doctorants qui étudiaient avec le professeur Kahl Fredrik est Martin Byröd, qui a ensuite travaillé chez C3 Technologies. Une société rachetée à la fin du mois dernier par Apple et spécialisée dans le mapping 3D photoréaliste.

De là à dire qu’Apple prépare son propre service de cartographie entièrement en 3D, il n’y a qu’un pas qu’il est aisé de franchir.
Source : Patently Apple
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 23/11/2011 à 14:17

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;