Qobuz lance le streaming et téléchargement illimité de musiques sans perte

Une offre pour les mélomanes 32
Après avoir abandonné les DRM, augmenté la qualité de ses fichiers compressés et offert un service de streaming de plus en plus important, voilà que le secteur musical grimpe d'une marche supplémentaire grâce à Qobuz. Le site français lance ainsi un service d’abonnement inédit dans le monde : le streaming et le téléchargement illimité de musiques non compressées (16 bits / 44,1 kHz).

Qobuz

Cette offre de qualité nommée « Qobuz Haute Fidélité » a cependant un coût : 29 € par mois, ou 299 € par an (soit 25 € par mois). Un tarif qui peut paraître élevé, mais il faut savoir que cela inclus l’accès sur son smartphone, et que des réductions seront proposées pour ceux souhaitant télécharger certains morceaux en qualité Studio Masters.

« Qobuz développe une approche qualitative de la musique, et s'adresse en premier lieu aux vrais passionnés de musique, à ceux pour qui la musique, peu importe le répertoire, est une passion centrale dans la vie, qui souhaitent l'écouter dans de bonnes conditions, que ce soit en mobilité ou au salon » explique le site dans son communiqué.

Cette offre, de par son tarif, ne s’adresse logiquement pas à tout le monde. Mais pour Qobuz, elle est en totale continuité de ses autres offres, que ce soit le téléchargement de fichiers sans perte, les fichiers Studio Masters ou encore ses offres à 13 € et 7 € par mois (voir ci-dessous).

Un service à 10 € ne peut pas rémunérer convenablement les artistes

Qobuz explique d’ailleurs pourquoi son tarif est si élevé : « La réalisation de Qobuz Haute Fidélité mobilise des coûts importants en bande passante et rémunère mieux les répertoires spécialisés, et d'autant plus que les statistiques d'utilisation de ces répertoires sont bien différentes de celles des services de large audience. Il est aujourd'hui avéré que les services de musique en ligne à 10 euros ne peuvent pas rémunérer convenablement les artistes dans les répertoires spécialisés, quels qu'ils soient. Ils rémunèrent déjà très mal même les artistes les plus populaires, ce qui conduit de plus en plus de grands noms à refuser le streaming sur leurs œuvres. »

Attention, concernant le téléchargement illimité d’œuvres sans compression à qualité CD, sachez que ce service ne sera disponible que fin novembre et surtout qu’il fonctionnera via le logiciel Qobuz Desktop Player. En somme, sitôt l’abonnement terminé, vous n’aurez plus accès aux morceaux téléchargés, à l’instar des autres offres du même type. Le logiciel sera compatible Windows et Apple précise Qobuz. Les Linuxiens risquent donc d’être exclus.

Du streaming à 7 €/mois, du téléchargement à 13 €/mois

Enfin, outre son service Haute-Fidélité à 29 €, Qobuz a revu ses autres offres. Ainsi, son service de streaming à 13 € par mois (MP3 à 320 kbps) se voit compléter sans surcoût du téléchargement illimité, toujours avec Qobuz Desktop. Avec cette offre, il est bien sûr possible d’accéder au catalogue via son iPhone ou son Androphone.

Mieux encore, une nouvelle offre nommée Qobuz Bazic voit le jour. Cette fois, pour à peine 7 € par mois, il est possible d’accéder en streaming à tout le catalogue de Qobuz, soit 7,2 millions de titres. À ce prix, il ne s’agit bien sûr pas de fichiers sans perte, mais de MP3 CBR à 320 kbps. L’accès mobile n’est par contre pas disponible avec cette offre. Il s’agit donc d’un service purement dédié à l’ordinateur.

Récapitulatif des futurs forfaits de Qobuz :
  • Bazic : streaming sur ordinateur uniquement – MP3 à 320 kbps - 7 €/mois
  • Premium : streaming sur ordinateur et mobile, et téléchargement illimité sur Windows/Mac OS X – MP3 à 320 kbps – 13 € par mois
  • Haute-Fidélité : streaming sur ordinateur et mobile, et téléchargement illimité sur Windows/Mac OS X – fichiers loseless – 29 € par mois
Ces forfaits seront disponibles à partir de demain. Le téléchargement illimité ne pourra débuter qu’à la fin du mois néanmoins. Notez que tous les pays où est présent Qobuz sont concernés par ces nouvelles offres. Les belges, les suisses et les luxembourgeois pourront donc s'abonner à ces forfaits.
Publiée le 07/11/2011 à 17:39
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité