S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Android : Microsoft signe un accord avec Quanta Computer

Aucun constructeur n'y échappera

La fronde contre Android continue et les brevets sont désormais l’arme la plus efficace pour parvenir à des résultats concrets. C’est ainsi que des produis Android de Samsung sont bloqués dans plusieurs pays et que Microsoft a pu négocier divers contrats pour l’obtention de royalties. Et sur ce chapitre, la série continue avec Quanta Computer.

Samsung galaxy SII

HTC, Acer, Samsung ou encore Onkyo. Tous ces constructeurs ont un point commun : ils versent des royalties à Microsoft. La firme se sert d’un groupe de brevets pour négocier une part du gâteau sur chaque vente d’appareil Android. Dans le cas de HTC par exemple, la somme versée serait de 5 dollars par unité vendue. Dernièrement, les rumeurs sur l’accord avec Samsung voulaient que la somme soit identique. Rapide calcul : 10 millions de Galaxy S2 vendus génèrent une manne de 50 millions de dollars.

Quanta Computer est pour sa part un immense constructeur, en fait le plus grand dans la production d’ordinateurs portables. De nombreuses sociétés disposent de contrats avec Quanta, notamment Apple, Dell, ou encore HP et Lenovo. Dans son communiqué de presse, Microsoft annonce que Quanta versera bien des royalties, mais les détails et la somme n’ont pas été indiqués.

Horacio Gutierrez, vice-président de la firme, ajoute : « Nous sommes heureux d’être parvenus à un accord avec Quanta, et fiers du succès contenu de notre de programme de licence Android pour résoudre les problèmes de propriété intellectuelle autour des appareils Android et Chrome du marché

Toutes les raisons d’être fiers bien sûr puisque chaque nouveau contrat augmente directement les revenus de l’éditeur. Ce dernier indique d’ailleurs dans la suite de son communiqué que le programme de licence a été lancé en décembre 2003 et qu’il a depuis permis de signer plus de 700 contrats.

On notera que Quanta se contentait jusqu'à peu de construire des machines pour d'autres sociétés. Cependant, le constructeur dispose maintenant de sa propre marque pour des ordinateurs portables, des tablettes ou encore des smartphones sous Android.

Mais hier, quelques heures après l’annonce de cet accord, une conférence téléphonique avait lieu entre Google et plusieurs journalistes au sujet des résultats financiers trimestriels. Question a donc été posée au PDG Larry Page de savoir dans quelles mesures ces attaques impactaient Android. Page a répondu : « Nous ne voyons aucun signe d’une quelconque efficacité. Si quelque-chose a changé, c’est notre position qui est plus forte. » 
Source : Microsoft
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 14/10/2011 à 11:43

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;