Dennis Ritchie, père du langage C et d'UNIX, est décédé

L'un des premiers pionniers de l'informatique moderne 293
Quelques jours à peine après l’annonce du décès de Steve Jobs, voici qu’une autre disparition frappe le monde de l’informatique. Il s’agit de Dennis Ritchie qui, s’il était loin d’être aussi célèbre que Jobs, est pourtant à la source d’un immense apport au monde logiciel.

dennis ritchie 
Dennis Ritchie et Kenneth Thompson. Crédits : Peter Hamer

Dennis Rtichie n’est autre que le père du langage C. Il n’est nul besoin d’être développeur pour savoir que ce dialecte de développement logiciel et ses très nombreux dérivés, dont le C++, le C# et l’Objective-C, composent la très grande majorité des systèmes d’exploitation et applications que nous utilisons au quotidien. Et puisque l’on parle des systèmes d’exploitation, sachez qu’il fut aussi l’un des principaux pères d’Unix, un système que l’on ne présente plus.

D’autres noms importants sont associés à Dennis Ritchie. Kenneth Thompson par exemple, avec qui il travailla justement sur Unix. Nous étions alors dans les années 1970 dans les locaux des laboratoires Bell. À cette époque, les développeurs se heurtaient à de fortes limites du langage B pour la création du système, et c’est ainsi que le C est né. Ce travail conjoint sur Unix leur vaudra d’ailleurs le prix Turing en 1983.

Si Dennis Ritchie n’avait pas l’aura d’un Steve Jobs, il restera dans les mémoires de nombreux développeurs. Beaucoup ont eu certainement à une époque comme livre de chevet « The C Programming Language », véritable bible sur le sujet. Ritchie n’a d’ailleurs pas écrit ce livre seul, Brian Kernighan étant le co-auteur. Le livre est resté souvent dans les mémoires comme le « Kernighan et Ritchie ».

Dennis Ritchie avait eu 70 ans le 9 septembre. 
Publiée le 13/10/2011 à 13:22
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité