S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

WiMAX : Bolloré Télécom pourrait perdre sa licence nationale

Ce qui ne changera pas grand-chose pour nous en fait

Le WiMAX est-il mort avant même d’avoir décollé en France ? La question peut réellement se poser aujourd’hui, alors que l’on nous promet chaque année que la technologie sera développée dans les années à venir. Actuellement, deux opérateurs disposent d’une licence nationale : Free et Bolloré Télécom. Or selon Euro TMT, Free pourrait bien être esseulé d’ici peu.

WiMAX Alcatel Worldmax Amsterdam

L’ARCEP a en effet ouvert l’été dernier une procédure d’examen afin de vérifier si Bolloré Télécom a bien respecté ses engagements de déploiement du WiMAX. Or l’opérateur s’était engagé à installer des milliers de stations WiMAX. Il n’en a déployé que 200.

L’Autorité de régulation des télécoms devrait par conséquent sommer Bolloré Télécom de respecter rapidement ses engagements, ce qui devrait être plus que complexe. Résultat, une amende voire un retrait des licences sont des scénarios possibles.

Les fréquences WiMAX, un énorme gaspillage ?

On se rappellera qu’en juillet dernier, Le Figaro nous expliquait que Free et Bolloré pourraient utiliser leurs licences WiMAX pour compléter leurs offres mobiles. « Nos fréquences ne doivent pas être gaspillées, elles seront très prochainement indispensables pour l'Internet haut débit sans fil » expliquait ainsi Dominique Roux, le président de Bolloré Telecom. Si l’ARCEP venait à sanctionner la société à à lui retirer sa licence, ces paroles n’auront dès lors plus aucun sens, tant le gaspillage sera grand.

Notez enfin que l’ARCEP a publié fin juillet le bilan de sa consultation publique sur la Boucle Locale Radio (BLR), qui concerne en particulier la technologie WiMAX donc. Free, pourtant très concerné, n’a cependant pas participé à cette consultation, ce qui peut être regrettable, tant la technologie en France est un beau gâchis, alors qu’elle est pourtant utilisée dans certains pays, notamment en Amérique du Sud et en Asie. Et ceci malgré les efforts d’Altitude Télécom ces dernières années.

L’Arcep est demeurée injoignable ces dernières heures. Nous mettrons à jour cet article dès qu’une nouvelle information sur le sujet nous parviendra.
Source : Euro TMT
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 10/10/2011 à 18:21

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;