S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Android : Motorola Mobility attaqué par une réserve de brevets

Petit bonhomme vert cherche défense solide

Android LogoMotorola Mobility a été racheté par Google, mais il reste encore à finaliser cette opération et surtout attendre l’assentiment des autorités compétentes. Mais avant même d’en arriver là, la société doit faire face à une plainte déposée par Intellectual Ventures pour la violation de six brevets portant sur Android. Et cette plainte n’est pas dénuée d’ironie.

Intellectual Ventures est une société collectionnant les brevets. Elle a été fondée par un ancien directeur technologique de Microsoft, Nathan Myhrvold. L’ironie de la situation est qu’en mai dernier, cette entreprise a publié un document dans lequel on apprenait que Amazon, Apple, et Microsoft entre autres avaient participé à son fonctionnement via l’injection directe de capitaux. Mais le trio n’était pas seul car un quatrième mousquetaire faisait partie du groupe : Google.

La branche mobile de Motorola que Google convoite est donc attaquée pour violation de six brevets par une entreprise que la firme elle-même a aidé à financer. Les brevets en question concernaient les transferts de fichiers entre ordinateurs, les capacités de mise en réseau et l’information portable.

Melissa Finocchio, responsable des litiges chez Intellectual Ventures, a indiqué à ZDnet qu’aucun accord n’avait pu être trouvé avec Motorola Mobility. Le collectionneur indique d’ailleurs que des discussions étaient en cours depuis janvier 2011, soit la période où Motorola Mobility s’est décrochée de Motorola pour devenir une entité indépendante. ZDnet ajoute que MM et Google n’ont pas donné de suite aux demandes de réactions.

La BBC relève de son côté que la situation actuelle est inquiétante pour Android, car Google a du mal à prouver sa capacité à défendre et son propre produit, et ses partenaires.

Enfin, Florian Mueller, qui tient le célèbre blog FOSS Patents, note pour sa part que cette incapacité de Google est tout bonnement « inexcusable ». Il note également qu’Intellectual Ventures dispose d’une réserve de 35 000 brevets dont Microsoft et Apple possèdent probablement une licence. IV possède d’ailleurs certainement de quoi ennuyer n’importe quelle société impliquée dans la téléphonie mobile, mais ce sont les constructeurs qui vont probablement payer une « taxe IV » de la même manière que plusieurs payent déjà une « taxe Microsoft ».

Il faut que Google réagisse pour protéger son territoire car Android est progressivement grignoté par ce type de lutte. Et quand bien même il y aurait quelques retombées en termes d’image pour les attaquants, des sociétés telles qu’Apple et Microsoft ne reculeront pas pour parvenir à leur objectif : donner un véritable prix à Android, voire le rendre trop cher. 
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 07/10/2011 à 17:54

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;