Fedora 16 Verne : toutes les nouveautés de la version bêta

Nombreuses modifications au programme 115
Fedora est l’une des distributions Linux les plus importantes. Avec Ubuntu, OpenSuse et Mandriva, elle forme le groupe des quatre « cavaliers » de l’initiation puisque ses développeurs la rendent particulièrement accessible. Dérivée de la distribution professionnelle Red Hat Linux, elle débarque désormais en version 16 bêta, baptisée Verne.

fedora 

Bien qu’il s’agisse d’une simple bêta, l’équipe de développement indique que ce sera l’unique avec la Release Candidate. À partir de maintenant, seuls les bugs seront corrigés et Fedora 16 possède en l’état toutes ses fonctionnalités et nouveautés.

Améliorations principales et bureaux

Fedora renforce donc son champ d’action dans plusieurs domaines :
  • Cloud : ajout de HekaFS, une version prête pour le cloud de GlusterFS, pacemaker-cloud, un service d’applications conçu pour les environnements de haute disponibilité, deux implémentations Iaas, Aeolus et openStack
  • Virtualisation : meilleur support des réseaux virtuels, améliorations de Spice pour la gestion des machines virtuelles, retour du support de Xen, un nouveau gestionnaire de verrouillage des machines virtuelles et amélioration de la navigation dans les systèmes de fichiers invités.
  • Démarrage : Fedora 16 utilise désormais GRUB 2 comme système de démarrage par défaut, mais uniquement sur les systèmes 32 bits disposant de BIOS. GRUB 2 prend en charge les systèmes d’exploitation déjà installés ainsi que les partitions LVM2 et LUKS. Le travail continue pour que GRUB 2 devienne le gestionnaire par défaut pour les autres architectures.
  • Gestion des services : l’intégration de systemd est améliorée notamment via la conversion d’anciens scripts init pour de nombreux composants logiciels. Cela se traduit théoriquement par un meilleur temps de démarrage.
  • SELinux : nombreuses améliorations et optimisations pour cette architecture de sécurité. Les composants qui devaient être mis à jour pour profiter de SELinux l’ont été.
  • Comptes système : Fedora s’appuie désormais sur login.defs comme autorité pour l’allocation d’espace UID/GID. D'autres changements ont été mis en place pour rapprocher le comportement de la distribution des autres systèmes Linux.
  • HAL : Bien que Fedora soit l’une des dernières grandes distributions à le faire, la couche d’abstraction matérielle est désormais totalement supprimée. Là encore, cette modification devrait améliorer le temps de démarrage de la machine, mais également la découverte des matériels.
Du côté des environnement de bureaux, on trouve toujours le duo KDE et GNOME. Ils sont respectivement disponibles en moutures 4.7 et 3.1. Pour GNOME, il s’agit de la dernière version de développement, mais les développeurs précisent que la version finale 3.2 est disponible dans les dépôts. Il suffira donc pour ceux qui le souhaitent de mettre à jour la distribution.

Développeurs et applications

Les développeurs disposeront quant à eux d’une ribambelle de mises à jour. Ils pourront compter sur de nouvelles API ou les dernières versions d’API existantes, un nouveau plug-in Python pour le compilateur GCC ou encore les dernières moutures d’Ada, Haskell et Perl. À noter également l’inclusion de Java 7.

Et les applications ? Pas vraiment de surprise puisqu’on retrouve une longue liste d’applications connues telles que Firefox et LibreOffice, qui remplace toujours d’ailleurs OpenOffice.org. Toutes les dernières versions ou presque sont présentes et on notera plus particulièrement l’outil de création 3D Blender qui passe en mouture 2.5. Attention cependant : même si Fedora 16 est considérée comme « feature complete », les versions des applications peuvent changer d’ici la sortie finale.

Prochaines étapes, élection et téléchargement

La suite des opérations pour Fedora 16 tient en deux dates :
  • 25 octobre : Release Candidate
  • 8 novembre : version finale
À noter également que les développeurs invitent la communauté à voter pour le nom de Fedora 17. Ils auront ainsi le choix dans la sélection suivante : Beefy Miracle, Gernsback, Liege, Never, Panguipulli, Rocky Ripple, et Tubiteika.

Fedora 16 bêta peut être téléchargée depuis cette page. On trouve comme d’habitude les deux architectures 32 et 64 bits à travers plusieurs éditions : le DVD complet et les LiveCD basés sur GNOME, KDE, Xfce et LXDE, ce dernier étant notablement conçu pour les machines ayant des performances limitées. Chaque image ISO pourra être téléchargée directement ou via un fichier BitTorrent. 
Publiée le 07/10/2011 à 16:27 - Source : Fedora
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité