S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Apple iPhone 4S : ses points forts et points faibles

Quoi ? Il est pas parfait l'iPhone 4S ?

L'iPhone 4S a donc été présenté hier par Apple. S'il n'a guère convaincu les investisseurs, tentons d'analyser ses points forts et points faibles avant les véritables tests, ceci en nous basant sur les caractéristiques techniques officielles fournies par Apple sur son site.

Apple iPhone 4 4S 3GS

Ses points forts :
  • Sa définition : en gardant la définition de l’iPhone 4, à savoir du 960*640, Apple reste ce qui se fait de mieux dans le secteur, même si certains produits concurrents sont très proches. Néanmoins, rien ne dit justement que la concurrence ne va pas régler ce point très rapidement et mettre une claque à Apple dans les mois à venir.
  • Son Retina Display : tout comme la résolution, son écran reste un sacré point fort, toujours malgré une concurrence féroce. Selon le point de vue, ce n’est pas forcément le meilleure écran du marché, mais Apple est loin d'être à la traîne sur ce point.
  • Ses 64 Go : la plupart des concurrents d’Apple se contentent de 32 Go grand maximum. En offrant 64 Go sur l’iPhone 4S, Apple peut contenter une certaine catégorie de clients, surtout avec la possibilité d'enregistrer de la vidéo en 1080p. Néanmoins, il faudra y mettre le prix.
  • Sa puce A5 : même si nous manquons de détails sur la puce A5 qui équipe le 4S, on peut sans grand risque annoncer que ce processeur est un point fort pour Apple.
  • Sa caméra : avec ses 8 mégapixels, son enregitrement 1080p pour la vidéo, sa stabilisation optique et sa réduction de bruit de fond, elle devrait être dans le haut du panier de la téléphonie mobile.
  • Son autonomie en utilisation : si en veille, le 4S déçoit (voir les points faibles), en utilisation, il reste toujours un appareil intéressant, avec 8h d’appel en 3G, 14h en 2G, 10h de vidéos et 40h de musique. Là encore, on trouve parfois mieux ailleurs, mais cela reste dans le haut de gamme.
  • Siri : l’assistant vocal d’Apple n’est pas nouveau en soi, mais à l’instar de Facetime, il trouvera certainement des adeptes. Reste à savoir s’il sera utilisé massivement, ou s’il ne s’agit que d’un gadget sans intérêt et inutilisable.
  • Le Bluetooth 4.0 : ce ne sera pas un point fort pour tout le monde, mais ceux utilisant le Bluetooth apprécieront le passage au 4.0.
  • La version blanche : sauf surprise, elle ne prendra pas un an avant de sortir, et ça, c'est un sacré point fort...
Cette liste de points ne signifie pas qu'il n'existe pas mieux ailleurs, il faut bien le préciser. Mais cela reste des points forts pour la Pomme.

Ses points faibles :
  • La taille de son écran : Apple en reste encore et toujours à son 3,5 pouces. Si bien sûr, pour certains, il s’agit plutôt d’une qualité, il faut tout de même avouer que comparé aux autres appareils dotés d’un écran de 4 pouces voire supérieur, l’iPhone est peu impressionnant.
  • Son autonomie en veille : il s’agit là d’un des plus gros recul d’Apple, même comparé aux précédents iPhone. Le 4S affiche ainsi une autonomie en veille de 200h, contre 300h pour le 4 et le 3GS. Et la concurrence est parfois bien supérieure.
  • Son poids : même si le 4S est loin d’être le smartphone le plus lourd du marché avec ses 140 grammes, il existe aujourd’hui plusieurs appareils bien plus légers. Cela pourrait être un argument important pour ceux qui hésitent.
  • Pas de port Micro-SD : si le 4S peut grimper jusqu’à 64 Go, il faut y mettre le prix. Un tarif souvent bien supérieur à l’achat d’une carte micro-SD. Apple n’a donc rien changé sur ce point, et c’est regrettable.
Notons de plus que Siri est exclusif au 4S. Ce n'est donc pas un point faible pour ce dernier, mais les utilisateurs de l’iPhone 3GS et de l'iPhone 4 seront assurément déçus.

Pour le reste, Apple ne fait que s’aligner sur la concurrence sur bien des points. Globalement, l’appareil garde donc certains des défauts de ses précédentes versions, mais en comble d’autres et rajoutent même quelques options plus ou moins intéressantes.

Pas de quoi faire changer de bord les anti-iPhone

Au final, ce 4S n’a aucune raison de perturber les actuels utilisateurs d’iPhone, même si l’évolution entre le 4 et le 4S est loin d’être incroyable. Apple ne bouleverse pas les lignes et continue de s’appuyer sur son OS mobile apprécié par des millions d'utilisteurs, ainsi que son catalogue énorme d’applications, certainement au final ses deux principaux points forts.

Quant aux utilisateurs de smartphones concurrents, il est tout aussi probable qu’ils ne seront pas impressionnés par ce 4S, loin de là. S’ils n’ont déjà pas choisi l’iPhone 4, il n’y a pas de raison qu’ils craquent pour le nouveau smartphone d'Apple. D'autant plus quand cette même concurrence présentera de nouveaux produits et de nouvelles versions d'OS dans les mois à venir.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 05/10/2011 à 08:18

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;