Microsoft : le bonus du PDG Steve Ballmer fait débat

Pas médiocre, mais pas de mention très bien 67
Le PDG de Microsoft, parfois critiqué pour les échecs de certains produits et services de sa société, n’affiche pas non plus un tableau totalement noir. Au final, son salaire et surtout ses bonus, liés aux résultats de Microsoft, sont loin d’être au maximum d'après ce document de la SEC. Au point que le Conseil d’Administration juge que Ballmer est « sous-payé ».

Steve Ballmer Microsoft SEC 2011

Pour l’année fiscale 2011, clos le 30 juin 2011 chez Microsoft, Ballmer a touché 1,376 million de $, dont 682 500 $ de salaire, autant de bonus, et quelques milliers de dollars de compensation. C’est bien sûr sans compter le fait qu’il détienne 3,95 % des actions de Microsoft, ce qui en fait l’un des plus gros actionnaires individuels derrière Bill Gates (6,41 %).

« Le patron de Microsoft, Monsieur Ballmer, se concentre sur le façonnement de notre succès à long terme, et, en tant qu’actionnaire important, sa fortune personnelle est directement liée à la valeur (de l’action, ndlr) de Microsoft » peut-on ainsi lire dans le document de la SEC.

« Alors que le Comité et le Conseil d’Administration pensent que M. Ballmer est sous-payé eu égard à son rôle et de sa performance, ils ont accepté sa demande. » Ballmer serait sous-payé ? En effet, son bonus pourrait être deux fois supérieur à son salaire, ce qui n’a pas été ici le cas, le conseil ne lui donnant qu’une somme équivalente. Qui plus est, Ballmer refuse de toucher une compensation en action, et préfère être payé cash.

Son bilan explique cette situation. Président depuis 2000, Ballmer a certes quelques succès à son actif. La Xbox et surtout la Xbox 360, le Xbox Live et Kinect en sont les plus évidents. Tout comme l’est Windows 7, ainsi que certains partenariats stratégiques (Facebook, Nokia, etc.) et le rachat de Skype.

Mais de l’autre côté, Ballmer traine aussi Windows Vista, les Kin, et plus récemment le départ bien trop timide de Windows Phone 7. Sans parler du marché des tablettes tactiles, occupé quasi intégralement par iOS et Android (hors TouchPad).

Au final, en excluant le fait qu’il détienne près de 4 % de Microsoft, ce qui en fait l’un des hommes les plus riches de la planète, Ballmer est l’un des patrons les moins payés pour une société high-tech majeure. On ne va pas le plaindre pour autant…
Publiée le 05/10/2011 à 06:06
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité