S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google+ aurait attiré des millions de membres ces derniers jours

On l'a vu

Alors que Facebook a officiellement annoncé compter 800 millions de comptes sur son réseau social, l’ouverture de Google+ le 20 septembre dernier aurait permis au réseau social de gagner 15 millions de membres depuis le 9 septembre.

Google+ hangouts nouveautés ouverture

Ces données, contrairement à celles de Facebook, ne sont pas officielles et devront donc être confirmées dans les semaines à venir. Elles viennent de Paul Allen, qui depuis le début de l’histoire de Google+ dévoile ses chiffres. Or ses données ont jusqu’ici été confirmées par les entreprises spécialistes d’audience.

D’après Paul Allen, Google+ comptait 28,7 millions d’utilisateurs le 9 septembre dernier. Et hier, jeudi 22 septembre, le réseau social en comptait 37,8 millions en prenant en compte uniquement les membres utilisant un alphabet latin et dont les messages sont publics. Avec le reste du monde et les comptes privés, le total atteindrait 43,4 millions de membres. Il n’était que de 10 millions le 12 juillet dernier.

Même s’il ne s’agit que d’une estimation, elle reste néanmoins intéressante. Paul Allen a ainsi remarqué une très forte augmentation entre le 20 et le 22 septembre, et si cela se confirme, il ne serait pas étonnant que Google+ se rapproche des 50 millions de membres d’ici une poignée de jours. Surtout si les derniers changements opérés par Facebook déplaisent.

Reste à savoir maintenant si ces membres resteront et seront actifs. Plusieurs études publiées ces derniers mois ont montré qu’à l’instar de tous les réseaux sociaux, Google+ comptait des membres inactifs. Et les actifs du passé ont aujourd’hui baissé de rythme.

La jeunesse du réseau ne permet cependant pas de l’enterrer, bien au contraire. Malgré une population encore très technophile, G+ se différencie un peu plus chaque jour de Facebook, dès lors que ce dernier multiplie les services, les options, et donc les intrusions. Cela n’a pour l’instant que peu impacté Facebook. Mais pour combien de temps ?
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 23/09/2011 à 18:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;